Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Lydec : La distribution de dividendes en sursis

04.05.2020 - 07:10

L’impact du Covid-19 sur l’exercice 2020 dépendra de la durée du confinement

Lydec a clôturé l’exercice 2019 avec un chiffre d’affaires de 7.462 MDH, en hausse de 3% par rapport à 2018. Cette hausse est tirée par une croissance des recettes des travaux et de maîtrise d’œuvre de 21,1%, ainsi que par une légère croissance des ventes de fluides de 0,4%. Concernant l’eau potable, le chiffre d’affaires a atteint 1.318 MDH, en hausse de 3,5% par rapport à 2018 avec des volumes vendus en progression de 2,9%.

Dans cette branche, le rendement eau s’établit à 77,6%, en hausse de 0,3 pts par rapport à 2018. Ce qui reflète la poursuite des efforts de Lydec en termes de réduction des pertes techniques et commerciales. En matière d’électricité, le chiffre d’affaires s’est établi à 4.644 MDH, en baisse de 0,6% par rapport à 2018 avec des volumes vendus en recul de 0,6%. Le rendement électricité s’est établi à 93,2%, stable par rapport à 2018. L’excédent brut d’exploitation s’élève à 1.015 MDH, en légère progression de 0,4%. Ceci résulte des actions continues d’économie et d’optimisation des charges d’exploitation au cours de l’année 2019. Le résultat net s’élève à 169 MDH, en baisse de 17% par rapport à 2018 du fait de l’augmentation des amortissements de caducité et de l’impact de la contribution sociale de solidarité.

La pandémie Covid-19 devrait peser sur l’exercice 2020

Un conseil d’administration de Lydec tenu le 24 avril a décidé d’annuler la décision du conseil d’administration du 20 février concernant la distribution de dividendes, et de proposer à la prochaine assemblée générale des actionnaires d’affecter le résultat net 2019 à une réserve facultative, pour une éventuelle distribution d’ici la fin d’année selon l’évolution de la situation. Dans le contexte économique et sanitaire lié à la pandémie Covid-19, Lydec confirme l’engagement total de ses collaborateurs pour maintenir la qualité du service aux citoyens. La Lyonnaise des Eaux de Casablanca estime que cette situation aura des impacts financiers sur l’exercice 2020 dont l’ampleur dépendra des effets économiques de la pandémie dont notamment la durée du confinement. Cette situation pourra entraîner, selon les scénarios de reprise d’activité, une baisse significative du résultat net. Par ailleurs, les investissements de la gestion déléguée enregistrent une hausse de 21% par rapport à la même période en 2018 pour s’établir à 1.139 MDH.

Cette hausse s’explique notamment par le lancement en 2019 de grands projets d’assainissement pluvial. Le niveau d’endettement net s’élève à 956 MDH, en baisse de 255 MDH par rapport à l’année 2018 résultant de l’amélioration du BFR par rapport à l’année 2018.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles