Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Pour renforcer la résilience face au Covid-19 : L’Unicef lance l’Appel de l’Enfance

08.05.2020 - 14:35

L’Unicef au Maroc vient de lancer l’Appel de l’Enfance, un message d’espoir pour renforcer la résilience des enfants, des adolescents, des jeunes et des familles face au Covid-19 et ses effets secondaires.

Six célébrités de domaines variés incluant l’enfant Meryem Amjoun qui avait remporté le défi de la lecture arabe en 2018, l’acteur Rachid El Ouali, l’actrice Samia Akariou, le journaliste Jamaa Goulahcen, les représentants du groupe de musique hip-hop H-Kayne et la star intergénérationnelle du football national Aziz Bouderbala ont joint leurs voix à l’Unicef au Maroc pour toucher toutes les franges de la société marocaine.

Dans ce message, Rachid El Ouali, Jamaâ Goulahcen et Samia Akariou expliquent que cette situation de confinement constitue une opportunité pour permettre aux enfants de développer de nouvelles compétences et aux parents d’acquérir de nouvelles capacités dans l’interaction avec les enfants, tout en reconnaissant les efforts, le dévouement et la patience dont ils font preuve pour réduire les effets secondaires du confinement sur les enfants.

La jeune Meryem s’adresse aux enfants et leur explique l’importance de bien organiser sa journée, suivre sa scolarisation, réserver du temps au jeu et au sport et s’enquérir des nouvelles de la famille. Elle appelle les enfants à respecter toutes les mesures de prévention contre le Covid-19. Les représentants du Groupe H-Kayne, quant à eux, parlent aux jeunes en tant qu’acteurs positifs de changement pour respecter le confinement et soulignent leur rôle de modèle pour les enfants et les adolescents. De son côté, Aziz Bouderbala insiste sur l’importance, pour rester en bonne santé, de bouger à la maison et invite les parents à organiser des séances de sport avec leurs enfants.

En guise de message de fin, les célébrités rappellent que le mois du Ramadan est aussi un mois de solidarité, d’où l’importance que chaque partie prenante en fonction de ses responsabilités s’engage à protéger les droits à la santé, à l’éducation, à la protection et au divertissement au profit des enfants vulnérables, les enfants en situation de handicap, dans le rural enclavé, les enfants migrants, et les enfants vivant dans les institutions et autres.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles