Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Reprise des cours dans les missions françaises au Maroc : Le flou total !

17.05.2020 - 22:13

L’inquiétude grandit chez les parents d’élèves

Le Service de coopération et d’action culturelle (SCAC), qui gère l’enseignement français à l’étranger sous la tutelle de l’ambassade de France, n’a pour l’instant adressé aucun communiqué aux associations des parents d’élèves relatif aux questions pédagogiques.

Alors que le déconfinement se poursuit en France avec la réouverture progressive des établissements scolaires (crèches, primaire, collèges, lycées), au Maroc c’est le flou total pour les missions françaises. Les parents d’élèves, inquiets, ignorent toujours quand est-ce que ces établissements rouvriront leurs portes et quel sort sera réservé à leurs enfants. La levée du confinement est prévue au Maroc pour le 20 mai, cela dit elle tributaire de l’évolution de la situation épidémiologique. «Les missions françaises sont soumises aux dispositions sanitaires du Maroc et elles sont dans l’obligation de se conformer à ces mesures. Et par conséquent, même si la France a levé le confinement, la réouverture de ces établissements sur le sol marocain ne peut avoir lieu. Il faudra attendre la date du 20 mai pour savoir s’il y a déconfinement ou pas», indique une source au sein du ministère de l’éducation nationale.

S’agissant des cours et des examens, la même source tient à préciser que «les missions françaises au Maroc ne sont pas soumises au système marocain. Ces établissements suivent le système français. Les mesures qui ont été annoncées mardi par le ministre ne leur sont pas applicables». Signalons à ce sujet que le ministre Saaid Amzazi a indiqué à la Chambre des conseillers que le retour en classe ne se fera qu’en septembre prochain et que les examens du baccalauréat se tiendront en juillet prochain. Pour sa part, le Service de coopération et d’action culturelle (SCAC), qui gère l’enseignement français à l’étranger sous la tutelle de l’ambassade de France, n’a pour l’instant adressé aucun communiqué aux associations des parents d’élèves relatif aux questions pédagogiques. S’agissant de l’organisation des tests d’admission dans les établissements français, il n’y a toujours pas de visibilité. Le SCAC signale sur son site dans une mise à jour datée du 12 mai 2020 que «les modalités d’organisation des tests seront précisées prochainement en lien avec les mesures prises par les autorités marocaines afin de garantir le respect des consignes sanitaires et le bon déroulement des épreuves. Les dates et les convocations seront communiquées ultérieurement sur cette page ainsi qu’aux familles concernées».

Rappelons que cette année, il n’y aura pas d’épreuve finale du Bac en France. Les élèves seront évalués à travers le contrôle continu, c’est-à-dire les notes qu’ils ont obtenues tout au long de l’année scolaire, ainsi que l’assiduité. Cette mesure exceptionnelle était pressentie compte tenu de la pandémie du coronavirus. Le ministre français de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer s’est appuyé sur plusieurs critères pour prendre une telle décision : «Ne pas léser les élèves» ; garantir la qualité et l’équité du diplôme du baccalauréat (…) afin qu’il soit un véritable baccalauréat» et enfin «s’assurer qu’il y ait le maximum de semaines de cours, notamment au mois de juin». S’y ajoutent également les critères sanitaires, ceux de la sécurité ; et logistiques, ceux de mesures réalisables sur le terrain. Le réseau des établissements scolaires d’enseignement français au Maroc est l’un des plus denses au monde. Il scolarise près de 43.500 élèves, dont plus de 70% sont marocains, dans 44 établissements couvrant les principales villes du Maroc, dans tous les niveaux d’enseignement.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles