Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Tanger : Des recommandations sanitaires pour le Souk Casabarata et les marchés de proximité

11.06.2020 - 11:09

La lutte contre les marchands ambulants, la délinquance et la mendicité également au menu

Avec la levée du confinement, les commerçants des souks et des marchés de proximité à Tanger sont appelés à mieux s’organiser et à respecter les mesures de prévention et de sécurité afin d’éviter la propagation de la pandémie Covid-19. C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par l’Association marocaine pour la protection de la sécurité sanitaire (AMPSS), prenant comme référence le cas du célèbre Souk Casabarata, considéré comme l’un des plus anciens espaces de vente des produits alimentaires, ainsi que toutes sortes d’autres articles (vêtements, mobiliers, électroménager,…) neufs et usagés. «Cette étude a été réalisée minutieusement et en concertation avec des commerçants et des professionnels du Souk Casabarata», indique la présidente de l’AMPSS, Soad Sebbah, faisant remarquer que la réussite de toutes les mesures de sécurité et de prévention dans le souk dépend du niveau de prise de conscience et de sens de responsabilité des professionnels qui ont opté pour la fermeture de leurs commerces pendant la période de confinement pour éviter tout risque de contamination au coronavirus.

Cette enquête a conduit à l’émission d’une série de recommandations visant à renforcer la prévention et la protection de la santé des clients et des commerçants dans cet espace commercial. Parmi ces recommandations, figure la limitation des horaires de travail des commerçants de 8 heures à 18 heures, tout en interdisant le regroupement parmi la clientèle ou les professionnels. Il sera nécessaire dans ce sens de procéder à la sensibilisation en continu du public à travers des enregistrements audio, des brochures et des affiches aux mesures de prévention et de protection contre la pandémie. Cette étude propose le port obligatoire des masques pour les professionnels et les clients ainsi que des marquages des allées pour la distanciation sociale. Il faut procéder à la désinfection de l’ensemble des marchandises (dont l’entrée sur les lieux est fixée entre 6 heures et 11 heures du matin) avant d’être chargés dans des véhicules spécifiques pour l’approvisionnement interne des commerçants.

Il est interdit d’exposer les marchandises à vendre dans des allées ou devant l’entrée du souk.
Il sera nécessaire en cette période de crise sanitaire de procéder quotidiennement à une véritable opération de désinfection des locaux et des allées en matinée et une autre de l’ensemble de l’espace commercial dans la nuit. De leur côté, les commerçants sont appelés à mettre à la disposition de leurs clients et de leurs employés des gels désinfectants à l’entrée de leurs locaux, tout en procédant au contrôle de leur température de chacun d’entre eux. Les initiateurs de cette étude proposent des visites quotidiennes des commissions de contrôle pour évaluer le respect par les commerçants des mesures d’hygiène et de sécurité pour éviter tout risque contamination par le virus. Il s’agit également de renforcer la lutte contre les marchands ambulants et la prolifération de la délinquance et de la mendicité à l’intérieur et à l’extérieur du souk.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles