Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Reconfinement des zones à risque à l’échelle nationale

15.07.2020 - 20:52

A l’instar de ce qui a été fait à la ville de Tanger

Les autorités publiques ne toléreront aucune légèreté dans le respect des mesures préventives adoptées, sous peine d’appliquer les dispositions répressives à l’encontre de toute personne qui violerait les règles établies.

Le ministère de l’intérieur hausse le ton face aux comportements irresponsables portant atteinte aux mesures préventives et sanitaires annoncées par les autorités publiques. Lundi après-midi une décision de taille a été prise. Désormais, toutes les zones à risques seront reconfinées à l’échelle nationale, à l’instar de ce qui s’est passé à Tanger dimanche soir. «Suite à l’observation du non engagement de certains vis-à-vis des orientations de prévention adoptées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, les autorités publiques procéderont à la fermeture des quartiers qui constitueraient de nouveaux foyers d’infection, en ce sens qu’ils seront bouclés, les mesures de contrôle renforcées et les entrées et sorties fermées comme ce fut le cas dimanche à Tanger», annonce le ministère de l’intérieur.

Et de poursuivre : «Sur la base du suivi quotidien du niveau du respect des orientations préventives adoptées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, et eu égard au développement de la situation épidémiologique dans notre pays en période estivale, un manque d’application a été observé chez certains à travers des comportements irresponsables portant atteinte aux mesures préventives et sanitaires annoncées par les autorités publiques».

Le département de Abdelouafi Laftit indique que les autorités publiques ne toléreront aucune légèreté dans le respect des mesures préventives adoptées, sous peine d’appliquer les dispositions répressives à l’encontre de toute personne qui violerait les règles établies. «Compte tenu du fait que la menace est toujours présente et continue, les autorités publiques insistent sur la nécessité du strict respect de toutes les mesures préventives adoptées par les autorités sanitaires de la part des employeurs et des chefs des institutions administratives, ainsi que des citoyens et des citoyennes», conclut le ministère dans son communiqué.

L’Intérieur n’a pas été le seul à alerter quant au relâchement des citoyens. Un peu plus tôt dans la journée du lundi 13 juillet, le ministère de la santé a également insisté sur la nécessité de respecter «scrupuleusement» les mesures de prévention préconisées par les autorités. Un warning qui intervient au moment où le nombre de décès et de cas critiques augmente. «Le nombre croissant des décès et des cas critiques d’infection à la Covid-19, enregistrés durant la deuxième phase de la levée progressive des mesures de confinement, est dû au non-respect des mesures préventives instaurées par les autorités, notamment le port obligatoire du masque, le respect de la distanciation physique, le lavage régulier des mains et l’utilisation de l’application wiqaytna», fait savoir le département de la santé. Et d’ajouter que «la sous-estimation par certaines personnes des risques de la Covid-19 et le non-respect des mesures préventives ont contribué à la propagation du virus surtout parmi les catégories les plus vulnérables à ses complications, en particulier les personnes âgées et celles souffrant de maladies chroniques comme le diabète, l’insuffisance rénale et l’asthme». A noter que les autorités publiques ont procédé, la veille, à la fermeture, dans certaines régions, de toute unité de production, de service ou de tourisme qui n’avait pas respecté les règles du protocole sanitaire en vigueur.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles