Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Accidents et confinement : Les pertes en vies humaines réduites de moitié

16.07.2020 - 16:40

La NARSA a procédé à une analyse fine des chiffres sur la période allant du 20 mars à fin mai 2020

Les principaux indicateurs de la sécurité routière ont baissé de manière drastique durant le mois de mai. Le nombre de tués qui s’est chiffré à 135 a régressé de 43,98% au mois de mai 2020 en comparaison avec les données du mois de mai 2019. Il en va de même pour les accidents mortels qui ont enregistré une diminution de 40,19% en s’établissant à 128. Cette chute spectaculaire de la mortalité routière s’explique par la mise en place des mesures de confinement sanitaire à partir du 20 mars 2020, avec une réduction de la mobilité des personnes au strict minimum, ce qui a entraîné une forte diminution des risques routiers. L’analyse des statistiques provisoires du mois de mai 2020 comparées à celles d’avril 2019 fait ressortir une diminution de 61,97% des accidents corporels qui se sont établis à 3.281. Pour leur part, les blessés graves ont régressé de 56,60% en se chiffrant à 286. Il en va de même pour les blessés légers qui ont baissé de 65,22% en se chiffrant à 4.039.

Des chutes vertigineuses enregistrées  du 20 mars à 31 mai

La comparaison du bilan provisoire de la période allant du 20 mars à 31 mai 2020, avec les données provisoires de la même période de l’année 2019, dénote des baisses spectaculaires pour tous les indicateurs. On relève une diminution de 68,69% du nombre des accidents corporels, soit 6.139 au lieu de 19 610. Le nombre de tués a baissé de 57,84% (242 tués au lieu de 574). A noter que la plus forte régression a été enregistrée du côté des blessés légers avec 71,91%, soit 7.539 au lieu de 26.836. Pour leur part, les blessés graves ont diminué de 67,14% pour s’établir à 505 au lieu de 1.537.

Les usagers vulnérables représentent 67% des tués

Il est important de préciser que les usagers vulnérables, à savoir les piétons et les usagers des deux et trois roues, représentent la catégorie la plus touchée par les accidents de la route enregistrant environ 67% des tués. Viennent ensuite les usagers des voitures de tourisme qui constituent plus de 21% de l’ensemble des tués au titre du mois de mai 2020. Ces trois principales catégories d’usagers, qui cumulent plus de 88% de l’ensemble des tués, ont enregistré de fortes diminutions par rapport au mois de mai 2019 : -62,30% pour les piétons, -33,66% pour les usagers des deux et trois roues et -49,12% pour les usagers des véhicules légers. Les autres catégories d’usagers, dont les effectifs sont moins importants, ont enregistré des variations mitigées : -100% pour les usagers des autocars (deux tués de moins : 0 au lieu de deux tués en mai 2019), -85,71% pour les usagers des taxis (6 tués de moins : un tué au lieu de sept en mai 2019), -50% pour les usagers des engins agricoles (trois tués de moins : 3 au lieu de six en mai 2019), 60% pour les usagers des poids lourds (3 tués de plus : 8 au lieu de 5 en mai 2019), 100% pour les usagers des charrettes (deux tués de plus : 4 au lieu de 2 en mai 2019).

Tués : des baisses variant entre -18,75% et -100% dans 10 régions

Les douze régions du Royaume ont enregistré des diminutions du nombre des accidents en mai 2020 par rapport à mai 2019 variant entre -25,32% dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra et -66,15% dans la région de Rabat-Salé-Kénitra. S’agissant du nombre des tués, 10 régions sur les douze ont connu des baisses variant entre -18,75% dans la région Beni Mellal-Khénifra et -100% dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra. D’autre part, les régions de Souss-Massa avec 20 tués et Dakhla-Oued Ed Dahab avec 1 tué ont enregistré une stagnation de cet indicateur. Pour ce qui est des blessés graves, dix sur les douze régions ont enregistré des diminutions importantes, en mai 2020 par rapport à mai 2019, variant entre -42,86% dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra et -72,73% dans la région de Darâa-Tafilalt. En revanche, les régions de Guelmim-Oued Noun (10 blessés graves en mai 2020 au lieu de 9 en mai 2019) et Dakhla-Oued Ed Dahab (deux blessés graves en mai 2020 au lieu d’un en mai 2019) ont enregistré des hausses du nombre des blessés graves, soit respectivement +11,11 % et +100%. En ce qui concerne les blessés légers, les douze régions ont enregistré des baisses variant entre -28,16% dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra et -70,89% dans la région de Rabat-Salé-Kénitra.

Les accidents mortels ont régressé de 29% durant les 5 premiers mois

En établissant la comparaison des chiffres des 5 premiers mois de 2020 par rapport à ceux des 5 premiers mois de l’année 2019, force est de constater que tous les indicateurs ont enregistré des baisses importantes. Ainsi, le nombre des tués a baissé de 32,74% pour s’établir à 873. Les accidents mortels, qui se sont chiffrés à 802, ont diminué de 29,28%. Pour leur part, les accidents corporels ont subi une diminution de 30,79%, soit 28.394. A noter que la plus forte baisse (- 36,89%) a été enregistrée au niveau des blessés graves qui se sont établis à 2.073. Quant aux blessés légers, leur nombre a diminué de 32,85% en s’établissant à 36.864.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles