Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Covid-19 : L’aide publique a permis de compenser 35% de perte de revenus

28.07.2020 - 19:25

La part des personnes en âge d’activité ayant bénéficié de l’aide de l’Etat ou de l’employeur est de 22% (3,8 millions) parmi les citadins contre 23% (2,2 millions) parmi les ruraux.

L’aide publique a permis de compenser, en moyenne, 35% de perte de revenus issus d’activités. C’est ce que révèle le HCP dans une note sur les répercussions de la Covid-19 sur la situation économique des ménages – 2 ème panel de l’impact du coronavirus sur la situation économique, sociale et psychologique des ménages. Cette proportion est plus importante dans les villes qu’à la campagne avec respectivement 63% et 28%. Par secteur, la part de compensation des pertes de revenus est de 17% dans les services, 47% l’industrie, 57% le commerce, 77% l’agriculture et 91% le BTP. Elle varie, selon le statut professionnel, de 27% parmi les salariés à 78% parmi les indépendants/ employeurs. A noter que pour certaines catégories, l’aide publique octroyée a permis de compenser la totalité des revenus perdus. C’est notamment le cas des ouvriers qualifiés et artisans, des ouvriers et manœuvres agricoles, des manœuvres non agricoles et des personnes appartenant aux 20% les plus défavorisés.

1 personne en âge d’activité sur 4 a bénéficié de l’aide de l’Etat

Environ 1 personne en âge d’activité sur 4 a bénéficié de l’aide publique durant la période de confinement. C’est ce que révèle le HCP dans son 2ème panel de l’impact du coronavirus sur la situation économique, sociale et psychologique des ménages. Pour compenser la perte d’emploi et la baisse de revenu, 30% des personnes en âge d’activité ont sollicité l’aide de l’Etat ou de l’employeur dans le cadre des programmes de soutien aux personnes ayant perdu leur emploi dans le secteur privé, formel ou informel. Les trois quarts d’entre elles (73%) représentant 22,4% de la population en âge d’activité, soit 6 millions de personnes ayant bénéficié de ce soutien. Le HCP fait savoir qu’environ 9 personnes sur 10 (87% ou 5,2 millions) en ont bénéficié dans le cadre des programmes Ramed et Tadamoun Covid destinés aux travailleurs ayant perdu leur emploi dans le secteur informel. Ils sont 12%, soit 740.000 personnes dans le cadre du programme d’appui aux salariés affiliés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et 1% sous forme d’aides fournies par les employeurs. La part des personnes en âge d’activité ayant bénéficié de l’aide de l’Etat ou de l’employeur est de 22% (3,8 millions) parmi les citadins contre 23% (2,2 millions) parmi les ruraux. Cette proportion atteint 35% parmi les hommes (4,6 millions) contre 10% parmi les femmes (1,4 million).

L’aide publique varie de 43% dans l’industrie à 60% dans le BTP

L’aide publique varie, selon le secteur d’activité, de 43% dans l’industrie à 51% dans le commerce et de 60% dans le BTP. Elle varie également, selon le statut professionnel, de 56% parmi les indépendants à 40% parmi les salariés, 11% dans le cadre du programme d’appui aux salariés affiliés à la CNSS et 29% dans le cadre du programme d’appui aux travailleurs ayant perdu leur emploi dans le secteur informel. Selon le niveau de vie, la part des bénéficiaires de l’aide publique est de 27% parmi les 20% les plus pauvres contre 13% pour les 20% les plus aisés. Parmi l’ensemble des bénéficiaires, 37% sont des actifs occupés au moment de l’enquête, 36% en milieu urbain et 38% en milieu rural, 36% sont toujours en arrêt de travail, 39% en milieu urbain et 31% en milieu rural, et 27% sont des chômeurs ou inactifs, 25% en milieu urbain et 31% en milieu rural. Par sexe, 42% des hommes bénéficiaires, contre 17% des femmes, sont des actifs occupés au moment de l’enquête, respectivement 40% contre 24% sont toujours en arrêt de travail et 18% contre 59% sont des chômeurs ou inactifs.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles