Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

89% des écoles au Maroc disposent des installations de base pour le lavage des mains

18.08.2020 - 20:00

L’OMS et l’Unicef insistent sur l’hygiène pour réduire la transmission du virus

A l’approche de la rentrée scolaire, les inquiétudes concernant le Covid-19 se font de plus en plus sentir. Plusieurs interrogations se posent: Comment ouvrir les classes en toute sécurité? Quelles sont les mesures qui seront mises en place pour protéger les enfants? L’OMS et l’Unicef insistent sur l’importance de renforcer les équipements sanitaires dans les établissements scolaires pour assurer les conditions d’hygiène nécessaires.

Dans un rapport conjoint, les deux organisations craignent une plus forte exposition des enfants à la Covid-19, en raison du manque des dispositifs d’hygiène et d’assainissement dans les écoles. Selon le rapport, 43% des écoles dans le monde n’ont pas accès à des installations de base pour le lavage des mains, équipées de savon et d’eau. Ces données montrent que seulement 57% des écoles dans le monde disposent de ces installations. Il s’agit pourtant d’un élément essentiel au fonctionnement en toute sécurité des établissements scolaires en pleine pandémie de COVID-19.

Au Maroc, cette proportion est de 89% tandis qu’elle l’est de 99% en Algérie, 38% en Tunisie, 13% en Lybie et 100% en Egypte. Par ailleurs, dans leur rapport, l’OMS et l’Unicef signale que 84% des établissements scolaires au Maroc disposent des services d’eau potable de base. Le Royaume est ainsi bien positionné par rapport à de nombreux pays tels que la Tunisie où 70% des écoles disposent des services en eau potable ou encore la Lybie qui fait partie des pays ayant le moins équipé ses écoles (17%). En termes d’assainissement, 70% des écoles au Maroc disposent de sanitaires de base. Cela dit, des disparités persistent toujours entre le milieu urbain et rural. En Afrique du Nord, le rapport mentionne que la Tunisie a assuré ses infrastructures dans 63% de ces établissements, 61% en Lybie, 100% en Egypte et seulement 21% en Mauritanie.

Les deux organisations insistent sur l’importance de l’hygiène pour réduire la transmission du virus, de manière à ce que les écoles soient capables au maximum de permettre un lavage des mains régulier, une désinfection et un nettoyage quotidien des surfaces, en plus de mettre à la disposition des écoliers des installations d’eau, d’assainissement et de gestion des déchets. Au niveau mondial, près de 818 millions d’enfants ne disposent pas d’installations de base pour le lavage des mains dans leur école, ce qui les expose à un risque supérieur de contracter la COVID-19 et d’autres maladies contagieuses. A noter qu’en 2019, 355 millions fréquentaient des écoles équipées d’installations avec de l’eau, mais pas de savon, et 462 millions se rendaient dans des écoles dépourvues d’installations et ne disposant pas d’eau pour le lavage des mains. «L’accès aux services d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène est fondamental pour la prévention et la lutte efficaces contre les infections dans tous les contextes, y compris les écoles», explique le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. «Il doit occuper une place centrale dans les stratégies des gouvernements en vue de la réouverture et du fonctionnement en toute sécurité des écoles alors que la pandémie mondiale de COVID-19 se poursuit».

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles