Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Avec un bilan quotidien inférieur à 100 contaminations / Covid-19 : L’espoir renaît à Tanger

23.08.2020 - 07:25

Tanger connaît, ces derniers jours, un ralentissement des nouveaux cas de contamination de Covid-19 que les Tangérois espèrent voir perdurer.

Ce nouveau signe d’accalmie est le résultat d’un durcissement des meures préventives et de contrôle, imposé dès la détection, vers la mi-juillet, des premiers clusters, particulièrement dans les quartiers populaires et les plus peuplés. D’ailleurs, la ville affiche, du 13 au 18 août, un bilan quotidien inférieur à 100 cas d’infection. Les données épidémiologiques officielles font état que 25 contaminations ont été constatées, lundi 17 août, à Tanger, sur un total de 94 cas enregistrés dans la région du Nord. Elle a été suivie par Tétouan avec quelque 34 infections enregistrées pendant la même journée. Alors que Tanger a connu des pics de contaminations pendant les dix derniers jours de juillet, notamment plus de 420 cas relevés le 27 du mois dernier. Il y a lieu de citer que la ville continue d’enregistrer des décès, le pic a été constaté le 5 août avec 13 cas.

Renforcement des campagnes de sensibilisation
En plus de l’installation des barrières et des blocs en béton, particulièrement à l’entrée des quartiers à risque ainsi que des plages et des jardins publics, les autorités locales ont décidé, depuis mardi 18 août, en coordination avec les représentants de la société civile, de renforcer les campagnes de sensibilisation sur l’importance des mesures préventives et d’hygiène face à la Covid-19, sur la voie publique. Dans ce sens, des éléments de la police, des forces de l’ordre, des forces auxiliaires et des acteurs associatifs continuent de sillonner les lieux les plus fréquentés et les quartiers cibles, dont celui le plus peuplé de Béni Makada pour informer et sensibiliser sur la nécessité du port du masque de protection ainsi que le respect des gestes barrières et des règles d’hygiène pour pouvoir contenir la propagation de la pandémie dans la ville. Ces patrouilles de sensibilisation connaissent généralement la distribution des masques aux passants et aux habitants des quartiers les plus défavorisés.
Rappelons que pour aider Tanger à sortir de l’état d’alerte maximal et d’accéder à la Zone I parmi les communes les moins touchées par la pandémie, la ville a connu depuis une dizaine de jours l’arrivée des éléments des Forces armées royales (FAR) en renfort aux éléments de la sûreté et des forces auxiliaires qui demeurent omniprésents à l’entrée des lieux à risque.

Médecins et infirmiers des FAR au chevet des malades atteins de Covid-19
A la suite de l’explosion des cas de contamination en juillet, le secteur hospitalier de Tanger a bénéficié également des renforts logistiques et humains fournis par les FAR pour pouvoir venir en aide aux malades atteins de Covid-19, particulièrement ceux en état jugé sévère. Ainsi, des infirmiers et des médecins militaires spécialisés en réanimation, épidémiologie et virologie viennent renforcer les services pour le traitement de la Covid-19 à la clinique de la CNSS. Et après l’ouverture d’une unité de réanimation à l’hôpital Duc de Tovar, l’hôpital Mohammed VI a connu dernièrement la mise en place d’une nouvelle unité médicale de prise en charge des cas modérés et graves de Covid-19. Cette unité se compose de 48 lits dans des chambres individuelles équipées d’appareils d’assistance respiratoire et de moniteurs des signes vitaux. Mais à l’instar d’autres régions, le port du masque, le respect des mesures de distanciation sociale et des règles d’hygiène demeurent le seul moyen permettant aux services hospitaliers de maintenir la situation sous contrôle.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles