Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Modalités de la rentrée scolaire 2020-21 : Les explications de Saaid Amzazi

25.08.2020 - 19:09

Le ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saïd Amzazi, qui était l’invité du JT du soir sur la chaîne Al Oula a tenu à rassurer les parents et les enseignants inquiets depuis la décision d’adopter un enseignement à distance, tout en laissant le choix aux parents d’inscrire leurs enfants dans un enseignement en présentiel. Le ministre est revenu sur les modèles qui ont été préparés en prévision de la prochaine rentrée scolaire et ce en tenant compte de l’évolution de la situation épidémiologique liée à la Covid-19. Le premier scénario prévoit l’adoption de l’enseignement présentiel à 100% en cas d’amélioration de la situation. Le deuxième concerne l’alternance entre l’enseignement présentiel et auto-enseignement en cas d’amélioration de la situation avec nécessité du respect des mesures préventives. Le troisième scénario prévoit le recours uniquement à l’enseignement à distance si la situation épidémiologique s’aggrave.

Le ministre a fait savoir que le choix de combiner le deuxième et troisième modèle s’est fait en étroite coordination avec les départements de la santé et de l’intérieur et sous la supervision du chef de gouvernement, tout en impliquant les familles dans la prise de décision. Ainsi, les familles qui optent pour l’enseignement à distance seront appelées à remplir un formulaire via le système Massar ou auprès des établissements scolaires. Par ailleurs, M. Amzazi a insisté sur le fait que le modèle pédagogique adopté pourrait à tout moment faire l’objet d’adaptation au niveau local, provincial ou régional en coordination avec les autorités locales et sanitaires, par un passage potentiel de l’éducation en alternance à l’enseignement présentiel ou à distance uniquement. Le modèle adopté pour la prochaine rentrée se base sur deux mécanismes : le premier concerne l’enseignement à distance pour tous les niveaux à travers la diffusion de cours sur les chaînes TV et la mise à disposition de ressources numérisées via les plateformes électroniques en plus des cours dispensés par les classes virtuelles. Quant au second, il consiste à donner aux parents d’élèves désireux d’accéder à l’enseignement présentiel la possibilité de remplir un formulaire directement sur le système Massar ou auprès des établissements scolaires dès le 1er septembre 2020.

Application stricte des mesures barrières dans les établissements scolaires

En vue de protéger les élèves et le corps enseignant dans le cadre du présentiel, le ministre a indiqué que les mesures barrières seront appliquées de manière stricte au sein des établissements scolaires. Ainsi, le port du masque sera obligatoire pour les élèves de la cinquième année du primaire et plus. A ceci s’ajoute le lavage régulier des mains, la distanciation physique (une distance d’un mètre entre les élèves) et la réduction du nombre d’élèves en classe (jusqu’à 50% dans le public) ainsi que la désinfection des structures et dépendances scolaires. Quant à la répartition de l’emploi de temps, le ministre a indiqué que cette gestion a été «déléguée» aux directeurs des établissements ainsi qu’aux directeurs des Académies régionales.

Report de l’examen régional

L’examen régional de la première année du baccalauréat a été reporté et la nouvelle date de cet examen sera annoncée «quand les conditions de son organisation seront réunies», a indiqué dimanche le ministre. Le report de cet examen s’explique par la flambée inquiétante des cas de Covid-19. Le ministre a souligné que les élèves devront suivre leurs études de manière normale. «Mais une fois les conditions d’organisation de cet examen réunies, la date sera annoncée, sachant que les résultats obtenus seront pris en compte en fin d’année dans le résultat final du baccalauréat», a-t-il précisé. M. Amzazi a précisé que la note relative à cet examen sera comptabilisée à 25% dans le résultat final de la 2e année du baccalauréat. A noter que le résultat de cet examen n’est pas pris en considération dans le passage de la 1ère année à la 2ème année du baccalauréat, et ce à l’instar de ce qui est en vigueur depuis des années.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles