Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Risque de saturation des hôpitaux, fermeture des écoles, couvre-feu…. Alerte générale sur Casablanca

09.09.2020 - 17:01

Les compteurs ne cessent de s’affoler dans la métropole économique. A elle seule, la ville de Casablanca a enregistré dimanche dernier 773 nouveaux cas.

Le Maroc a enregistré dimanche un record de contaminations à la Covid-19 en franchissant la barre des 2.000 cas. Les compteurs ne cessent de s’affoler dans la métropole économique. La ville de Casablanca a enregistré à elle seule 773 nouveaux cas. Sur les 2.234 cas notifiés, 42% ont été enregistrés dans la région de Casablanca et plus précisément au niveau de l’agglomération de Casablanca. Le ministre de la santé, Khalid Ait Taleb, met en garde contre le risque de saturation des hôpitaux à Casablanca. Selon le ministre, le principal danger réside dans le fait que les cas symptomatiques vont prendre le dessus sur les cas asymptomatiques, ce qui représente un réel danger pour l’infrastructure hospitalière. Ainsi, les hôpitaux pourraient être surchargés durant les prochains jours.

Casablanca se démarque des autres villes non seulement par le nombre élevé des cas confirmés de Covid-19 mais également par un nombre important de cas graves. Sur les 201 cas notifiés dimanche, 89 malades ont été recensés dans la métropole. Le nombre d’hospitalisations en réanimation, en augmentation constante, est particulièrement préoccupant. «Nous risquons d’être submergés par le virus. Dès lors, des mesures drastiques s’imposent, sinon la situation risque d’être incontrôlable dans les jours à venir», a-t-il signalé. Ainsi, les mesures restrictives imposées par le gouvernement au niveau de la préfecture de Casablanca ont été décidées en vue de stopper la propagation de la pandémie de Covid-19 au niveau de la ville et pour permettre aux structures sanitaires d’être en mesure de prendre en charge les cas contaminés. Ces restrictions, annoncées par voie de communiqué dimanche 6 septembre dans la soirée, vont s’appliquer pendant deux semaines, avec une évaluation minutieuse et continue de la situation épidémiologique dans la métropole.

Fermeture des écoles

Les autorités ont décidé de fermer le 7 septembre, jour de la rentrée scolaire, toutes les écoles primaires, secondaires et supérieures à Casablanca. Cette fermeture qui durera deux semaines a été décidée en raison de la détérioration de la situation épidémiologique liée à la Covid-19. Ainsi, l’enseignement à distance a été adopté dès lundi. A noter que cette décision est effective pour les préfectures d’arrondissements de la capitale économique: Casa-Anfa, El Fida-Mers Sultan, Hay Hassani- Aïn Chock, Hay Mohammadi-Aïn Sebaâ, Ben Msick-Moulay Rachid et Sidi Bernoussi.

Pour les provinces et préfectures de la Région Casablanca-Settat, autres que celles mentionnées, la rentrée des classes s’est faite dans les conditions normales en tenant compte des mesures sanitaires et de prévention déjà édictées pour faire face à la pandémie. Dans un communiqué rendu public dimanche dans la soirée, l’Académie régionale d’éducation-formation a invité l’ensemble de ses cadres à regagner leurs lieux de travail pour veiller au bon déroulement de la rentrée 2020-2021, tout en optant pour l’enseignement à distance dans les arrondissements de Casablanca, en application des nouvelles mesures restrictives. Entre le 7 et le 9 septembre, les élèves sont accueillis en «petits groupes» au niveau de chaque établissement scolaire, de manière à respecter les consignes sanitaires édictées par les autorités compétentes.

De nouvelles restrictions durant 14 jours

Suite à la recrudescence des foyers épidémiologiques dans la préfecture de Casablanca, le gouvernement a pris une batterie de mesures restrictives pour stopper la propagation du virus, qui resteront en vigueur durant les 14 prochains jours. Il a également été décidé de fermer tous les accès à la ville et soumettre les déplacements depuis et vers la préfecture à une autorisation exceptionnelle. Ces mesures consistent en la fermeture de l’ensemble des issues de la préfecture de Casablanca et de soumettre le déplacement de et vers son territoire à une autorisation exceptionnelle délivrée par les autorités locales. Il a aussi été décidé de fermer tous les établissements scolaires (primaire, collèges, lycées et universités), avec l’adoption de l’enseignement à distance.

D’autres mesures ont été prises, à savoir la fermeture des marchés de proximité à 15h, des cafés et commerces à 20h et des restaurants à 21h, outre l’interdiction des déplacements nocturnes sur l’ensemble du territoire de la préfecture entre 22h et 05h, excepté pour les cadres de santé et de sûreté, les employés des secteurs vitaux et sensibles et ceux du transport des marchandises, à condition de justifier leur travail de nuit. Le gouvernement insiste une fois de plus sur le strict respect des directives des autorités publiques et des mesures préventives particulièrement le port obligatoire du masque de protection, les règles d’hygiène et la distanciation physique dans les espaces publics.

Enseignement à distance dans plusieurs quartiers à Rabat, Salé, Kénitra, Marrakech et Meknès

Quatre directions provinciales de l’éducation nationale de la région de Rabat-Salé-Kénitra ont annoncé l’adoption de l’enseignement à distance dans plusieurs établissements scolaires et ce jusqu’à ce que la situation épidémiologique s’améliore. Cette mesure concerne une dizaine d’établissements au sein de la commune d’El Youssoufia relevant de la préfecture de Rabat. Plus de 8.000 élèves tous niveaux confondus sont concernés par cette décision. De son côté, la direction provinciale à Salé a signalé que sept établissements situés dans les communes de Laayayda et Tabriquet appliqueront l’enseignement à distance précisant que cette mesure concerne 1.379 élèves. De même, la direction de Kénitra a annoncé que 11 établissements situés à Kénitra, Allal Tazi ou encore Sidi Taibi adopteront cette mesure, notant que 6.767 étudiants sont concernés. Par ailleurs, l’AREF de Marrakech-Safi a annoncé l’adoption du modèle d’enseignement à distance au niveau des établissements scolaires publics et privés situés au niveau des arrondissements de M’hamid, de Hay Mohammadi et Hay Hassani, ainsi que les quartiers de Ben Tachfine, Al Afak, Abou Hourayra à Azli, Saâda à Iziki, Avenue Houmane El Fetouaki, Avenue Lmssala, Attakadoum, Ahmed Qarmach (quartier militaire), et douar Belaguid. Pour sa part, la direction provinciale de l’éducation nationale de Meknès a annoncé l’application de l’enseignement à distance dans 21 établissements scolaires situés dans deux quartiers fermés et classés foyers épidémiologiques. Cette mesure concerne 16 écoles privées et 5 publiques dans les quartiers Al Mansour et Camilia. L’enseignement à distance sera également de rigueur pour les élèves dont des membres de leurs familles sont positifs à la Covid-19.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles