Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Avec 2.430 nouveaux cas d’infection au coronavirus, le record tombe de nouveau

15.09.2020 - 15:03

Un record jamais atteint. Pour la première fois, le Maroc enregistre un bilan alarmant. En effet, 2.430 nouveaux cas d’infection au coronavirus (Covid-19) ont été confirmés aujourd’hui jusqu’à 18H.

Quant aux guérisons, ells se chiffrent à 2.344 au cours des dernières 24 heures comme l’a annoncé ce vendredi le ministère de la Santé.
Selon le compte rendu quotidien du même département, ce nouveau bilan porte à 82.197 le nombre de contaminations dans le Royaume depuis le premier cas signalé le 2 mars et à 64.194 celui des personnes totalement rétablies, soit un taux de guérison de 78,1%.
De son côté, le nombre de décès est passé à 1.524, avec 33 nouveaux cas enregistrés au cours des dernières 24 heures, soit un taux de létalité de 1,9%, selon la même source. En détail, ces décès se répartissent entre les régions de Casablanca-Settat (10), Marrakech-Safi (07), Fès-Meknès (05), Darâa-Tafilalet (04), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (03), l’Oriental (02), Rabat-Salé-Kénitra (1) et Laâyoune-Sakia El Hamra (1).

Concernant la répartition des nouveaux cas, ceux-ci sont enregistrés dans les régions de Casablanca-Settat (895, dont 696 à Casablanca), Rabat-Salé-Kénitra (344, dont 246 à Kénitra), Sous-Massa (336), Marrakech-Safi (220), Darâa-Tafilalet (167), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (111), Béni Mellal-Khénifra (107), Fès-Meknès (97), l’Oriental (70), Dakhla-Oued Eddahab (63), Laâyoune-Sakia El Hamra (13) et Guelmim-Oued Noun (7).
Pour sa part, le nombre de cas exclus s’élève à 2.102.069, après 21.038 nouvelles analyses négatives.

Les cas actifs ne sont pas en reste. Ils ont atteint le nombre de 16.479, avec une prévalence de l’ordre de 45,4/100.000 habitants. Concernant les cas sévères ou critiques, ils sont au nombre de 252, dont 51 placés sous intubation.
Aussi, le taux d’incidence cumulé est de 226,3/100.000 habitants, contre une incidence de 24h établie à 6,7/100.000 habitants. Il y a de quoi s’inquiéter.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles