Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Chefchaouen : Le suicide continue de faire des ravages

18.09.2020 - 13:09

Trois cas en moins d’une semaine

En ce temps de crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, la province de Chefchaouen demeure la plus touchée par le suicide. A cet effet et en moins d’une semaine, elle vient de connaître trois cas de suicide ayant plongé leurs familles et leur entourage dans un état de choc. Parmi lesquels figure un quadragénaire qui s’est donné la mort, mercredi 16 septembre, dans le douar Tamarout, aux environs de Chefchaouen. Et à l’instar de la majorité des cas de suicide constatées dans cette province, il a été retrouvé pendu à une corde dans son domicile, mais sans laisser la moindre trace justifiant son acte de désespoir. Presque quatre jours avant ce drame, le suicide d’un élève de première année du baccalauréat a suscité une vive émotion parmi les habitants de la commue rurale de Bni Rzine dans la province de Chefchaouen. Le corps de cet adolescent de 17 ans a été retrouvé pendu à une corde dans une étable, propriété de sa famille. Une autre jeune femme de 25 ans venait de se suicider dans la même commue rurale de Bni Rzine. Elle a choisi, quant à elle, d’avaler un raticide. Elle est décédée lors de son transfert, à bord d’une ambulance, vers l’hôpital Mohammed V de Chefchaouen.

Motif inconnu

La cause de ces trois suicides demeure, pour les familles et l’entourage de ces trois défunts, un mystère. Selon des enquêtes de terrains menées par des ONG locales, durant ces dernières années, plusieurs facteurs sont à l’origine de cet acte de désespoir, allant d’un échec scolaire (pour les adolescents) ou une simple déception amoureuse à de graves troubles mentaux jusqu’aux grandes difficultés d’argent ou de trouver un emploi stable, ou encore sous pression de problèmes ou conflits conjugaux. Les données de ces enquêtes font part que ce fléau touche beaucoup plus les hommes que les femmes (dont l’âge varie entre 21 et 25 ans) à Chefchaouen. Le nombre de cas de suicides est plus élevé en milieu rural dans cette province. La plupart d’entre eux sont des célibataires et choisissent de se donner la mort par pendaison.

Opérations de sensibilisation ciblant les personnes à risque

En cette période de crise sanitaire, la mobilisation des représentants des ONG et de simples habitants de la province de Chefchaouen ne faiblit pas dans leur lutte contre le suicide. Ils multiplient leurs actions de prévention de ce fléau sur les plateformes virtuelles (réseaux sociaux) en ciblant les personnes à risque parmi les jeunes de cette province. Rappelons qu’après la hausse inquiétante des cas de suicide pendant ces cinq dernières années, un important programme est mis en place par les autorités locales en coordination avec la société civile et les institution partenaires concernées pour mieux prévenir ce fléau. Destinée à la population de la province, une série de campagnes de sensibilisation a déjà été menée sur le terrain avant l’arrivée de la pandémie et avec la participation des acteurs associatifs et des encadrants religieux dans le cadre de ce programme.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles