Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Pour faire face aux effets de la Covid-19: Min Ajliki lance un programme d’accompagnement des femmes

22.09.2020 - 19:06

Le programme Min Ajliki lance un plan d’accompagnement post-Covid au profit des femmes entrepreneures issues de plusieurs régions du Royaume pour faire face aux problèmes qu’elles ont rencontrés à cause de la Covid-19 pour trouver des solutions efficaces et efficientes.

La fragilité de certaines TPE (Très petites entreprises) a été amplifiée par la crise sanitaire. Les TPE et PME doivent aujourd’hui relancer et poursuivre leurs activités et ont besoin d’être accompagnées dans la reprise.
C’est dans cette optique que l’APEFE Wallonie-Bruxelles, à travers son programme belgo-marocain de soutien à l’entrepreneuriat féminin Min Ajliki, a lancé un dispositif d’accompagnement et d’assistance à des entreprises féminines dans plusieurs régions du Royaume.
L’objectif est de permettre aux entreprises féminines accompagnées de réagir rapidement afin de s’adapter aux changements au fur et à mesure et mettre en place, avec l’aide d’experts, un plan d’actions concret sur une durée de trois à six mois autour des aspects financiers, humains, stratégiques et opérationnels pour prévoir et programmer la relance de leurs activités.
L’intervention consiste dans un premier temps à recenser les entreprises créées dans le cadre du programme Min Ajliki et dans un second temps à opérer un diagnostic interne et externe de celles-ci. Les diagnostics permettront de tracer des pistes d’amélioration et de développement possibles afin d’accompagner 450 entreprises féminines dans plusieurs régions du Maroc.
Notons que Min Ajliki est un programme belgo-marocain de soutien à l’entrepreneuriat féminin, qui a vu le jour en 2013. A sa genèse, Min Ajliki avait comme objectif de contribuer à améliorer le niveau de vie des femmes au Maroc et participer à l’amélioration du taux des femmes entrepreneures au Maroc. Il a été initialement lancé en phase test pilote allant de 2013 et était disponible uniquement dans quelques régions. Pour sa deuxième phase qui s’étale de 2017 à 2021, outre l’Anapec, l’AFEM et Al Amana microfinance – partenaires de la première phase – le programme s’est attaché de nouveaux partenaires, à savoir le ministère du travail et de l’insertion professionnelle comme chef de file, Attawfiq Microfinance, le Réseau Entre-Elles, Maroc PME et le Centre Mohammed VI de soutien à la microfinance solidaire.
Dans la première phase du programme «Min Ajliki» qui s’est étendue de 2013 à 2016, plus de 18.000 femmes ont été sensibilisées à l’entrepreneuriat, plus de 10.000 ont bénéficié de formations, plus de 5.000 ont bénéficié d’accompagnement et plus de 150 projets ont été incubés dans les 10 incubateurs d’entreprises. Lors des trois premières années de la deuxième version du programme (2017 et 2019), plus de 9.000 femmes ont bénéficié de formations de renforcement des capacités entrepreneuriales, plus de 600 structures féminines sont passées du secteur informel au secteur formel, plus de 6.000 entreprises ont été créées par des femmes et plus de 7.000 emplois féminins ont été générés.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles