Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

CMR : Le taux de cotisation des fonctionnaires devrait augmenter de 28 à 39%

29.09.2020 - 22:03

Les réserves devraient atteindre -15,11 milliards DH en 2027 et le déficit technique 19,02 MMDH

La Caisse marocaine des retraites (CMR) fait face depuis plusieurs années à d’importantes difficultés financières concernant le régime civil. Une situation qui s’explique par la dégradation de son rapport démographique.
En l’absence d’une réforme profonde, cette situation devrait se détériorer davantage au cours des prochaines années dans la mesure où le régime compterait presque autant de retraités que d’affiliés cotisants. Le rétablissement de l’équilibre financier du régime des pensions civiles constitue un enjeu majeur. Lors de la présentation du PLF 2021 devant la commission des Finances au Parlement, le ministre des finances, Mohamed Benchaâboun, a annoncé une baisse des réserves des pensions civiles. Celles-qui qui se chiffrent à 70,65 milliards DH en 2020 devraient s’établir à 63,53 milliards DH en 2021 puis à 54,21 milliards DH en 2022.

Cette baisse a pour conséquence une hausse du taux des cotisations des fonctionnaires à 39% à l’horizon 2022 contre 28% actuellement. A noter que ces réserves devraient atteindre 3,91 milliards DH en 2026 et -15,11 milliards DH en 2027. S «agissant du déficit financier, il est actuellement de 5,26 milliards DH et devrait passer à 7,13 milliards DH en 2021 et 9,31 milliards DH en 2022. Pour ce qui est des cotisations, celles-ci sont estimées actuellement à 22,79 milliards DH. Elles devraient passer à 23,15 milliards DH en 2021 et 23,46 milliards DH en 2023. Elles continueront à augmenter légèrement et devraient s’établir à 24,23 MMDH en 2023, 24,52 MMDH en 2024 pour atteindre les 25,32 MMDH en 2027. Pour leur part, les pensions atteindront 35,23 MMDH en 2022 contre 31,10 MMDH en 2020.

Il est important de relever que les pensions augmentent plus vite que les cotisations. Ainsi en 2027, les pensions devraient atteindre les 44,34 MMDH contre seulement 25,321 MMDH pour les cotisations. Et par conséquent, le déficit technique atteindra 19,02 milliards DH en 2027. Rappelons à ce sujet que les différentes études actuarielles menées jusqu’à présent ont abouti au même constat de l’épuisement des réserves en 2027 avec des déficits techniques de 19 milliards DH à cette date. Le déficit technique devrait s’établir à 11,77 milliards DH en 2022 contre 8,31 en 2020. Rappelons que dans son rapport sur le secteur de la prévoyance sociale au titre de l’année 2018, l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) avait tiré la sonnette d’alarme en signalant que malgré la réforme paramétrique ayant concerné le régime des pensions civiles en 2016, le déficit technique enregistré depuis 2014 va continuer à s’aggraver pour atteindre 33,9 milliards de dirhams en 2049 avant de se redresser sur le reste de la période pour atteindre 0,7 milliard en 2078.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles