Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Confinement sanitaire : 44 % des seniors atteints de maladies chroniques n’ont pas eu accès aux services de santé

01.10.2020 - 22:18

L’instauration du confinement sanitaire a fortement impacté l’accès aux services de santé des personnes âgées. Parmi les 38,2% de personnes âgées souffrant de maladies chroniques ayant nécessité un examen médical, 44% n’ont pas eu accès à ces services.

Ce pourcentage atteint 36,7% pour le cas des maladies passagères. C’est ce qu’indique le Haut-Commissariat au Plan (HCP) dans une note d’information publiée à l’occasion de la journée mondiale des personnes âgées célébrée ce 1er octobre. Cette journée mondiale est célébrée cette année dans un contexte de pandémie qui a largement affecté cette catégorie de la population. Le non-accès aux services de soins s’explique essentiellement par la crainte de contamination (30,7%). Figurent également d’autres raisons, partiellement liées au confinement, comme les difficultés financières (26,9%) et l’insuffisance des moyens de transport (21,6%).

le HCP fait aussi remarquer que les personnes âgées qui continuent à suivre des règles similaires à celles recommandées pendant la période du confinement, en particulier le respect de la distanciation sociale, seront menacées par la survenue de troubles psychologiques tels l’anxiété, les troubles de l’humeur, voire les confusions. Le risque d’apparition de ces manifestations augmente avec la durée d’isolement. D’autres facteurs doivent également être pris en compte tels que les conditions de logement, la perte de revenus, l’absence d’information ou encore l’ennui. Selon l’enquête ménages, les principales conséquences de cette situation pour les personnes âgées sont l’anxiété (43,4%), la peur (37,6%), les comportements obsessionnels (23,8%), et le trouble du sommeil (20,1%). Signalons qu’au Maroc, la population de personnes âgées atteint actuellement 4,1 millions. En plus de leur âge, les seniors se caractérisent par d’autres types de fragilités telles qu’une immunité réduite ou la présence de maladies chroniques, avec une prévalence dépassant les 63%, soit 2,57 millions de personnes.

Et par conséquent, elles comptent parmi la population la plus à risque de développer une forme grave d’infection à la Covid-19. L’année 2020 marque le 30e anniversaire de la Journée internationale des personnes âgées. Cette année a été marquée par la propagation de la Covid-19, qui a bouleversé le quotidien des populations partout dans le monde.

L’ONU estime que compte tenu des risques plus élevés auxquels sont confrontées les personnes âgées face à l’émergence de pandémies telles que la Covid-19, les mesures politiques et les programmes doivent davantage sensibiliser la société civile aux besoins particuliers de ces personnes. Il est notamment important de reconnaître la contribution et le rôle que jouent les personnes âgées vis-à-vis de leur propre santé et dans les phases de préparation et d’intervention des pandémies actuelles ou futures.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles