Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

«Casablanca Baia» planche sur un nouveau projet : L’ancienne décharge de Sidi Moumen convertie en parc urbain

06.10.2020 - 16:15

Ce projet se veut un espace vert structurant, récréatif, de sport, pédagogique, et d’animation à l’échelle de l’arrondissement de Sidi Moumen. Il aspire à combler le manque notoire en termes de grands espaces verts de détente et d’animation dans sa zone d’implantation.

La décharge réhabilitée de Sidi Moumen sera bientôt transformée en un parc urbain multifonctionnel abritant un espace vert. C’est le challenge lancé récemment par la Société de développement local «Casablanca Baia» (Casablanca environnement) qui s’apprête à mettre en place ce projet dans le cade de l’aménagement d’un espace urbain repère pour l’arrondissement Sidi Moumen. Les détails.

Un espace récréatif de 12 hectares

Cette initiative vise essentiellement à aménager un espace récréatif au niveau de l’ancienne décharge de Sidi Moumen. Ce projet se veut un espace vert structurant, récréatif, de sport, pédagogique, et d’animation à l’échelle de l’arrondissement de Sidi Moumen. Il aspire à combler le manque notoire en termes de grands espaces verts de détente et d’animation dans sa zone d’implantation», indique la Société Casablanca Baia précisant que le site aménagé est l’ancienne décharge réhabilitée de Sidi Moumen située au niveau du Carrefour des Boulevards Okba Ibn Nafiaa et Lalla Asmae. Sur le terrain, le site s’étale sur 12 hectares sous forme de dôme de fortes pentes dont 5 hectares de plateforme, d’une hauteur moyenne de 15 mètres. Pour assurer le déroulement du projet, un comité de coordination et de suivi sera mis en place. Il est composé de représentants de la wilaya de la Région de Casablanca-Settat, la préfecture d’arrondissements de Sidi Bernoussi, la Commune de Casablanca, l’arrondissement de Sidi Moumen, la Direction régionale de l’environnement de Casablanca-Settat et la Société Casablanca Baia. Celle-ci relève que la réalisation de ce projet intègre un contact permanent avec les différentes parties prenantes.

Le projet en 4 phases

Par étape, il s’agit pour le titulaire de ce marché d’effectuer un diagnostic du site et de son environnement, de définir les besoins et d’élaborer un pré-programme dans une première phase. La deuxième étape consiste à faire un programme technique détaillé et des propositions d’aménagement. Le titulaire devra aussi élaborer le projet final et des dossiers de consultation des entreprises lors de la troisième phase.
La quatrième étape comprend, quant à elle, le suivi, le contrôle et pilotage des travaux d’aménagement du projet. Le délai global pour ce marché est fixé à 22 mois. Pour Casablanca Baia, le programme et les propositions d’aménagement doivent se baser sur plusieurs principes. Ainsi, il est question d’apporter une réponse aux besoins en espaces verts et en zones d’animation, intégrer la dimension pédagogique dans le projet à travers la programmation d’espaces destinés à la sensibilisation et à l’éducation environnementale, concevoir et aménager un parc urbain multifonctionnel, et prendre en compte le coût d’entretien ultérieur. Notons que la société Casablanca Baia (ex-Casa Développement) est le fruit d’un partenariat entre le Conseil de la Commune urbaine de Casablanca et la holding CDG Développement. Elle assure entre autres le suivi de l’engagement de la ville en matière de protection de l’environnement, notamment à travers la supervision des délégataires en charge de la propreté de la ville, le suivi de la décharge de Médiouna, le suivi de la qualité de l’air, la gestion des plages, la lutte contre les nuisibles et la gestion des parcs et jardins publics.

Miser sur les énergies renouvelables pour alimenter le parc

La dimension environnementale du projet ne se limite pas à la transformation de la décharge réhabilitée en un espace récréatif. En effet, la société de développement local Casablanca Baia prévoit d’optimiser l’énergie pour le fonctionnement de ce parc.

Elle opte pour l’utilisation des énergies renouvelables pour l’éclairage, la mise en place d’un système de stockage des eaux de pluies récupérées tout en économisant l’eau d’arrosage.

Dans le même sens, l’usage des matériaux durables, la valorisation des déchets des usagers et la réutilisation des déchets verts font partie des conditions à respecter dans les propositions qui seront faites pour l’aménagement de cet espace. Enfin, la finalité derrière ce projet serait de créer un lieu ouvert sur son environnement immédiat comprenant des circuits piétons et des pistes cyclables.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles