Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Covid-19 : Plus de 500.000 enfants de moins de 18 ans basculent au Maroc dans la pauvreté

26.11.2020 - 13:06

L’ONDH et l’Unicef livrent les résultats de leur étude

L’Observatoire national de développement humain (ONDH) a organisé mardi 24 novembre en partenariat avec l’Unicef un webinaire pour analyser et discuter de l’«Impact de la pandémie de Covid-19 sur la situation des enfants au Maroc», notamment à travers l’analyse des résultats de l’étude sur la modélisation de l’impact de la Covid sur la pauvreté des enfants.
Cette étude menée par l’ONDH avec l’Unicef, Partnership for Economic Policy, et Oxford Policy Management a ainsi évalué l’impact de la Covid-19 sur la pauvreté et la vulnérabilité au Maroc en mettant le focus sur les enfants vivant dans les ménages pauvres. Les résultats montrent clairement que la crise a induit une augmentation assez importante de la pauvreté avec des effets plus marqués en milieu urbain que dans le milieu rural.

La Covid-19 a plus fortement impacté les ménages urbains. Cette situation s’explique par l’arrêt des activités économiques et la perte partielle voire totale de revenu pour certains ménages. Ce sont surtout les enfants de moins de 5 ans, ainsi que les jeunes adultes (plus de 18 ans) qui sont les plus touchés. Les taux d’incidence de vulnérabilité augmentant de plus de 250% pour ces groupes. L’étude signale que ce sont les jeunes du milieu urbain qui sont le plus affectés par la pandémie. Alors que le taux de pauvreté des enfants de moins de 5 ans était de 0,60% en 2019, il passe à 8,90%. Ainsi près de 150.000 enfants de moins de 5 ans seraient poussés à la pauvreté à cause de la pandémie. Pour les jeunes âgés de 5 à 17 ans, 108.500 vivant en milieu urbain se retrouvent pauvres alors qu’en 2019, ils ne faisaient pas partie de ménages pauvres.
Appartenant à des familles dont certains membres ont vu leurs revenus baisser en totalité ou partiellement, les enfants sont directement affectés par les baisses de ressources de leurs parents.

En milieu rural où le taux de pauvreté est évalué à 2,79% en 2019, l’incidence de la pauvreté chez les enfants de moins de 5 ans passe de 3,70% (environ 43.000 enfants) à 11,80% représentant près de 140.000 enfants. Ainsi, la pandémie aurait entraîné près de 96.000 enfants de moins de 5 ans dans la pauvreté en milieu rural. Pour les jeunes âgés de 5 à 18 ans, près de 200.000 individus vivant en milieu rural se retrouvent pauvres alors qu’ils ne l’étaient pas en 2019. Les résultats de cette étude révèlent que plus d’un demi-million d’enfants marocains âgés de moins de 18 ans sont tombés dans la pauvreté à cause de la pandémie. En analysant l’impact des mesures du gouvernement (scénario1) et les recommandations de l’ONDH (scénario 2), il apparaît que les transferts offerts par le gouvernement pour compenser la perte de revenu des ménages liée au confinement viennent compenser en partie l’effet de la Covid-19 chez les enfants marocains de moins de 5 ans et chez ceux âgés de 5 à 17 ans.

Lors du webinaire, le secrétaire général de l’ONDH, Hassan El Mansouri, a fait savoir que les mesures d’atténuation devraient aider à limiter l’impact de la crise chez les enfants, parmi lesquels le taux de pauvreté atteindrait 5,10% au lieu de 10% prévus en l’absence de telles mesures.
Ce dernier estime que ces mesures pourraient limiter l’augmentation de la pauvreté à moins de 1% par rapport à la situation d’avant la pandémie dans le Royaume. L’étude en question recommande au gouvernement et aux partenaires de développement de maintenir plus longtemps les mesures d’atténuation. «La bonification des mesures de soutien direct aux enfants pour la scolarisation pourrait s’avérer efficace pour atténuer les effets négatifs à long terme sur les enfants», a-t-il soutenu.

Rappelons qu’en 2019, plus d’un million d’enfants âgés de moins de 18 ans sont pauvres au Maroc (1,03 million) et 24% de ces enfants pauvres ont moins de 5 ans (250.000).
A l’échelle nationale, 1,80% des enfants âgés de moins de 5 ans sont pauvres contribuant à expliquer l’incidence de la pauvreté nationale à hauteur de 12,50%. C’est le groupe des enfants âgés entre 5 et moins 18 ans qui connaît le plus haut taux de pauvreté avec près de 2% de cette population considérée comme étant pauvre et contribuant à 36,10% à la pauvreté nationale. Ainsi près de 50% de la pauvreté au Maroc touche les Marocains âgés de moins de 18 ans.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles