Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Près de 284.000 salariés déclarés à la CNSS en 2019

27.11.2020 - 16:12

De plus en plus de salariés du secteur agricole sont déclarés à la CNSS.

Leur effectif a augmenté de 3% entre 2018 et 2019. Il a enregistré une évolution annuelle moyenne de 5% sur la période de 2015 à 2019, passant de 229.237 à 283.907 salariés déclarés. Il est à noter que 61% des salariés du secteur agricole déclarés à la CNSS sont de sexe masculin. La région d’Agadir compte le plus grand nombre de salariés déclarés, à savoir 135.458, ce qui représente 42% du nombre total des ouvriers agricoles déclarés. Viennent ensuite les régions de Kénitra-Khemisset (49.082 salariés déclarés), Tanger-Tétouan (24.575), Meknès-Tafilalt (20.658), Tensift (14.744), Casablanca (10.089), Rabat-Salé (8.251), Chaouia-Tadla (7.276), Laâyoune (5.214), l’Orient (4.541), Fès-Boulemane (4.019). Par ailleurs, il faut relever que 73% des salaires mensuels moyens déclarés dans le secteur agricole en 2019 sont inférieurs au SMAG (Salaire minimum agricole garanti). Ainsi, 86% des femmes perçoivent moins que le SMAG contre 66% des hommes.

Le salaire mensuel moyen déclaré s’est élevé à 2.119 DH en 2019 contre 2.060 DH en 2018, ce qui représente une croissance de seulement 3%. Quant au salaire médian, celui-ci est passé de 1.464 DH en 2018 à 1.503 DH en 2019, enregistrant une progression de 3%. Notons que 48% des ouvriers agricoles ont un salaire compris entre 971 DH et 1.619 DH, 20% touchent un salaire entre 1.619 DH et 3.000 DH et 5% entre 3.000 et 6.000 DH. Globalement, c’est la tranche d’âge de 20 à 39 ans qui domine le plus chez les deux sexes représentant 56% de l’ensemble des assurés.
L’âge moyen des salariés du secteur agricole était de 35,9 ans en 2019. Par ailleurs, la CNSS fait remarquer que la précarité du travail est plus accentuée dans le secteur agricole.

En effet, seuls 7% des salariés sont déclarés à 312 jours. En revanche, plus de la moitié, à savoir 59%, sont déclarés à moins de 156 jours, ce qui représente l’équivalent de 6 mois de travail. Selon la Caisse, cette discontinuité de l’activité a un impact négatif sur la constitution des carrières des assurés nécessaires pour ouvrir droit aux différentes prestations et notamment la pension et l’Assurance-maladie obligatoire (AMO). Signalons que le nombre d’entreprises du régime agricole actives affiliées à la CNSS est passé de 5.263 en 2015 à 7.298 en 2019, soit une croissance annuelle moyenne de 9%.

Le nombre de nouvelles affiliations agricoles annuel est passé de 678 en 2015 à 1.061 en 2019, soit une croissance annuelle moyenne de 12%.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles