Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Association Le Grand Atlas : 35 ans déjà !

03.12.2020 - 16:09

Extrait du discours de Feu Sa Majesté le Roi Hassan II à l’occasion de la création de l’Association Le Grand Atlas (AGA) le 3 juin 1985 :

«Nous nous sommes rendu compte après examen de la composition de cette Association que celle-ci réussira, grâce à Dieu, et sera un exemple aussi bien pour les grandes agglomérations que pour les autres villes et villages de notre Royaume : la volonté à elle seule ne suffit pas. Dans vos actions vous ne devez pas vous attacher uniquement à la lettre du hadith disant que «les actes ne valent que par les intentions». Nous voulons et les intentions et les actes d’autant plus que vos intentions sont saines tout aussi bien que vos œuvres».

Ce discours constitue encore aujourd’hui la feuille de route principale du travail qu’effectue l’Association (AGA) et jusqu’à ce jour.
L’AGA, depuis sa création, est le point de rassemblement, le cercle d’animations diverses, c’est le point de départ et d’arrivée de toutes les courses socio-économiques, culturelles, sportives et humanitaires, c’est aussi une véritable plongée dans un historique de 35 ans de moments forts de communication, qui affirme sa légitimité et son savoir en lui donnant l’exceptionnelle opportunité de donner un grand souffle à un positionnement de confiance grâce à tous ses plannings stratégiques socio-humanitaires, tout en développant une grande proximité en s’occupant des populations jeunes et moins jeunes démunies et en grande difficulté, l’AGA apporte une aide vitale aux plus vulnérables en tant qu’association humanitaire et humaniste.
35 ans d’initiatives et de solidarité ont permis à l’AGA de démontrer que son action associative, ses engagements, ses mobilisations et son altruisme n’ont cessé de croître, l’action majeure de l’AGA c’est de permettre à toute personne démunie d’accéder à une vie décente et digne.
Le secteur humanitaire et socio-économique de l’Association Le Grand Atlas englobe de grandes actions caritatives en direction des populations en situation précaire qui intègrent à l’heure de la pandémie du coronavirus une double notion de détresse et d’urgence.
L’AGA s’est particulièrement mobilisée pour aider les personnes les plus affaiblies de la ville ocre et de ses régions, notamment par la distribution de masques, de paniers alimentaires ou encore via des distributions de quelques enveloppes matérielles, pour soutenir les familles victimes du tourbillon crucial de la pauvreté et des urgences liées à la pandémie, comme l’organisation en partenariat avec l’Association pour le développement de la Région Tensift d’une véritable opération coup de poing pacifique et essentielle à la place Jemaa El Fna pour la survie aussi bien des artistes que des petits commerçants, une manière hautement symbolique.
Malgré cette grave crise sanitaire de Covid, les équipes bénévoles de l’AGA sont déterminées à poursuivre leur travail humanitaire de «titans» pour sauver les populations en situation plus que précaire. Les opérations de lutte contre le coronavirus restent essentielles pour éviter les catastrophes qui enregistrent une double notion de détresse et de morbidité.
La mission de l’AGA dans son rôle caritatif et solidaire en tant que véritable structure humanitaire vise en premier lieu à faire progresser la cause non seulement de l’éducation pour la population des plus démunies et des plus vulnérables (parfois marginalisés et sans abris) en particulier les enfants, les filles et les femmes, afin que toutes et tous puissent maîtriser leur propre développement et ainsi contribuer à un monde meilleur et durable, contribuer à l’amélioration des conditions de leur vie et de leurs besoins vitaux, contre la pauvreté et les maladies en créant de véritables campagnes médicales à travers les régions les plus éloignées et les plus rudes d’accès, sans oublier le transport des écoliers de ces mêmes contrées.
L’AGA lance plusieurs parrainages et projets, dans la réalisation d’activités sociales, culturelles, sportives et économiques en partenariat avec des Associations nationales et internationales engagées dans toutes les luttes de toutes les formes de précarité, les chantiers socio-économiques de l’AGA et de ses partenaires sont immenses en plus d’une très forte participation à la restauration de plusieurs monuments historiques de la perle du Sud Marrakech, dont le minaret de la célèbre et séculaire Koutoubia (monument contemporain de la Giralda de Séville), ses actions humanitaires privilégient très souvent la prise en charge des personnes âgées, notamment leur hébergement médicalisé, très souvent en plus des soins, ce sont des opérations chirurgicales d’importance.
La création de plusieurs Centres : le Centre de l’éducation de la femme, qui comporte un ambitieux programme d’alphabétisation/plusieurs ateliers de formation de couture de broderie, de coiffure et d’esthétique, en plus d’un magnifique atelier d’art plastique pour les jeunes et moins jeunes artistes très doués et inconnus du public.
Le Centre national de formation des orthoprothésistes en collaboration avec le ministère de la santé et des organismes de coopération allemands GTZ et CIM, la maison de bienfaisance Dar Al Bir ou Al Ihssane, Dar Taleb (la maison de l’étudiant) ou encore un orphelinat, l’initiation d’un programme de creusement de puits avec la collaboration de l’ambassade du Japon, afin de garantir un accès régulier et de proximité à l’eau dont la source était située à des kilomètres de certains villages, il fallait compter plusieurs heures à dos de mulet pour y arriver, en plus de la problématique de l’eau, l’AGA favorise par la même occasion l’activité économique du milieu rural, plusieurs autres centres sont créés (inaugurés par l’Auguste personne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI). En complément, des coopératives voient aussi le jour.
Avec le temps, ces activités, la montée en puissance de ressources humaines locales dans ses équipes à travers le Royaume, l’AGA développe ses modes d’intervention qui se transforment en véritables actions d’assistance au service de l’initiative du développement humain, conformément aux directives de SM le Roi.
L’AGA met en action aide et écoute des populations en situation précaire, aussi bien que d’intellectuels en situation matérielle défaillante, elle est créatrice et porteuse de leur projet grâce à des principes fondamentaux comme le partage des décisions, l’autonomie de ses équipes : membres et adhérents à travers aussi bien différentes régions de Marrakech que du Royaume. Pour l’AGA, l’accès à une éducation de qualité permet non seulement de lutter efficacement contre la pauvreté et aussi de favoriser l’apprentissage, la formation professionnelle et l’insertion sociale, dans l’intervention sur les valeurs réelles que sont la dignité, l’inclusion et l’intégrité émanant aussi des principes d’action que sont la transparence et la solidarité des différents partenaires et donateurs. La véritable philosophie de l’AGA est de réunir autour d’une même passion, d’une même activité et aussi autour de valeurs telles que le volontariat et le bénévolat au service des plus démunis, des hommes et des femmes de tout âge, issus de milieux socioculturels et socioprofessionnels très divers et c’est cette diversité, cette mixité qui fait la richesse de l’AGA en lui permettant de confronter aussi bien les expériences que les idées pour atteindre le même but : celui de soulager les maux d’enfants, de femmes et d’hommes qui enfin peuvent sourire de nouveau et entrevoir avec plus d’optimisme un certain avenir.
Par Zohra Juliette Wolltcheva

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles