Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Veolia Maroc fait de l’innovation et de la formation des piliers de développement

03.12.2020 - 16:18

Gestion des enjeux environnementaux et transition écologique

Veolia Maroc et ses filiales Redal et Amendis ont fait de l’innovation et de la formation les piliers de leur développement comme étant des partenaires du Royaume dans la gestion des enjeux environnementaux et la transition écologique.
Selon un communiqué de Veolia Maroc, il a été procédé lors de la visite de Christophe Maquet, directeur de la zone Afrique et Moyen-Orient, à la célébration notamment du 1er anniversaire du Hubgrade de Redal et au lancement de la 2ème promotion d’alternants au Centre de formation et de compétences d’Amendis.

«Nous sommes les mieux placés pour accompagner le Royaume et lui garantir une gestion maîtrisée des enjeux environnementaux face au développement économique et industriel. Notre force est non seulement d’avoir la palette des services eau-énergie-déchets mais de savoir créer des ponts et des synergies entre eux et d’être le partenaire de confiance des territoires sur lesquels nous sommes présents. Mieux que quiconque, nous mettons l’innovation et la formation au service de nos clients. Cela nous donne un coup d’avance», explique la même source.

«Ici la révolution numérique est en marche. Elle permet d’impulser une culture de l’innovation qui répond aux objectifs d’efficacité et de performance opérationnelle de ses activités dans le Royaume», fait savoir le communiqué.
S’agissant de «l’atout Hubgrade, véritable porte d’entrée pour la Smart-City, Veolia a mis la lumière sur une plate-forme de dernière génération qui permet de superviser et piloter à distance et en temps réel, 24h/24 et 7j/7, les infrastructures et ouvrages des réseaux d’eau potable, d’électricité et d’assainissement liquide».

«Véritable centre d’hypervision construit autour d’un lieu, de compétences et de solutions digitales, le Hubgrade est en permanence relié à 630 postes électriques, 67 secteurs hydrauliques, 27 étages de pression ou encore 45 véhicules d’exploitation. Il gère en temps réel près de 7.000 informations et 1.300 alarmes, dispose d’un système pour pré-localiser les fuites, et ses indicateurs opérationnels, générés automatiquement, garantissent la prise rapide de décision», relève la même source.
Veolia note, dans ce sens, que grâce à la data, «ce dispositif apporte une réponse concrète aux contraintes liées à la Covid-19 tout en renforçant des synergies opérationnelles au sein des différents pôles d’activités de Veolia au Maroc». «Plus connectés, mieux pilotés, les territoires optimisent le fonctionnement de leurs infrastructures, accroissent leur attractivité et leur durabilité», ajoute-t-elle.

«Des innovations qui permettent d’améliorer l’expérience client. En matière de gestion des services publics, des tableaux de bord digitaux permettent de rendre visibles et immédiatement accessibles aux services de contrôle des autorités délégantes les indicateurs de performance. Côté consommateur, de nombreux projets privilégient le client digital qui peut, depuis plusieurs années déjà, interagir avec les collaborateurs via une agence en ligne afin de poser des questions, signaler un dysfonctionnement ou payer sa facture. Amendis et Redal ont lancé la facture dématérialisée, un service gratuit qui offre l’assurance d’éviter les retards de paiement tout en limitant l’utilisation de papier», selon la même source.

Ainsi et suivant la dynamique Hubgrade, Veolia a pour ambition de devenir une référence dans la gestion globale des pôles économiques intelligents, résilients et durables au Maroc. Dans ces futures «Smart-Cities» il s’agit de proposer un savoir-faire dès la conception du projet pour qu’il soit aussi un vecteur de développement durable et développe, par exemple, la valorisation énergétique de ses déchets ou la réutilisation de ses eaux usées, souligne le communiqué.
En ce qui concerne la formation et l’engagement des collaborateurs, Veolia indique que «cette visite a aussi été l’occasion de célébrer le 1er anniversaire de la création de la formation en alternance au centre de formation et de compétences d’Amendis à Tétouan. «Depuis sa création en 2017, ce centre a accueilli plus de 3.000 agents qui y ont développé leurs talents dans nos métiers de l’environnement. Un véritable pôle d’excellence national qui propose une offre de formation en adéquation avec les besoins et les spécificités des métiers d’Amendis ainsi que ceux des régies et des collectivités locales», fait observer le communiqué.

«Encadré notamment par les 27 formateurs du CFC, Christophe Maquet a également partagé le succès lié aux promotions d’alternants. Pour la deuxième année consécutive, une soixantaine ont été sélectionnés pour être formés en vue de rejoindre les effectifs d’Amendis. Ce sont de formidables garanties sur l’avenir. Celles de miser sur la jeunesse marocaine, compétente et performante, pour continuer à faire la trace dans nos métiers, avoir un coup d’avance, anticiper les évolutions qui ne manquent pas de se présenter dans nos activités», indique le communiqué.
C’est grâce à l’engagement fort de ses collaborateurs au Maroc que Veolia réussit à avoir plus d’impact auprès de ses parties prenantes. Parmi eux : les «héros du quotidien» rencontrés par Christophe Maquet au poste source Boussafou de Tétouan ou à celui d’Agdal à Rabat. Une quarantaine de collaborateurs représentant l’ensemble des activités de Veolia au Maroc dans l’eau potable, l’assainissement et l’électricité.

«Je suis venu vous dire combien j’ai mesuré la valeur de votre engagement lors de cette crise sanitaire qui a bousculé et bouscule encore la marche du monde. Dans ce contexte inédit, ici au Maroc, vous avez su vous adapter et prendre toutes les mesures nécessaires à la protection de nos collaborateurs et à la continuité de nos services essentiels. Grâce à vous, Amendis et Redal ont fait face à leurs responsabilités de manière exemplaire», a indiqué M. Maquet à cette occasion. Innover grâce à la digitalisation, soutenir l’engagement de ses collaborateurs, former les nouvelles générations, Redal et Amendis préparent le futur pour répondre aux attentes de toutes leurs parties prenantes et aider le Royaume à atteindre ses objectifs ambitieux en matière de développement durable, conclut le communiqué.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles