Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Les Casablancais produisent près de 4.000 tonnes de déchets par jour

08.12.2020 - 10:03

A Casablanca, près de 4.000 tonnes de déchets ménagers sont collectées chaque jour et transportées sur une distance globale de 26.200 km parcourus quotidiennement pour assurer le traitement de 20.800 conteneurs chaque journée.


C’est ce qu’indique une publication sur le site CasablancaCity.ma, portail officiel de la ville de Casablanca consacré à la collecte et au transport des déchets ménagers assimilés dans la capitale économique. Un budget estimé à 893 millions DH par an avait été programmé, tel que prévu dans l’ensemble des conventions de gestion déléguée couvrant tous les secteurs et signées le 25 juin 2019.

Cette enveloppe englobe le financement d’une flotte de 373 véhicules et d’un parc de conteneurs et de bennes composé de 35.700 unités, le tout servi par près de 6.000 agents de nettoyage. La Commune de Casablanca a par la suite décidé d’affecter une enveloppe complémentaire de 230 millions DH, confiée à la société de développement local «Casablanca Environnement», pour le suivi et le contrôle du respect des différentes conventions de gestion déléguée et pour s’assurer des engagements des sociétés délégataires à procurer les moyens nécessaires pour garantir la propreté de la ville.

Rappelons que la maîtrise du secteur de la propreté et de la collecte des déchets ménagers dans la métropole économique est dévolue à deux entreprises qui sont ARMA (anciennement Derichebourg Casablanca) et Averda. Ainsi, la société ARMA a pris la responsabilité de la collecte et du transport des déchets dans les plusieurs secteurs, à savoir la préfecture d’arrondissements Anfa (arrondissements Anfa, Sidi Bekyout, Maârif), la préfecture d’arrondissements Mers-Sultan (arrondissements El Fida et Mers-Sultan), la préfecture d’arrondissements Moulay Rachid (arrondissements Moulay Rachid et Sidi Othmane), et la préfecture d’arrondissements Ben Msick (arrondissements Ben Msick et Sbata).

Quant à la société Averda, celle-ci a pris en charge les autres secteurs : la préfecture d’arrondissements Aïn Sebaâ-Hay Mohammadi (arrondissements Aïn Sebaâ, Hay Mohammadi et Assoukhour Assawda ‘Roches Noires’), la préfecture d’arrondissements Sidi Bernoussi (arrondissements Sidi Moumen et Sidi Bernoussi), la préfecture d’arrondissements d’Aïn Chock et la préfecture d’arrondissements Hay Hassani.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles