Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Inoculation anti-Covid: Voici les précautions d’emploi pour les deux vaccins

29.01.2021 - 19:06

Les précautions d’emploi varient en fonction des vaccins anti-covid.

Selon les indications véhiculées par le ministère de la santé, les vaccins Sinopharm et Astra Zeneca ont chacun des particularités voire des différences quant à leur usage. En pleine campagne, le département de Khalid Ait Taleb détaille ces précautions qu’il importerait de suivre avant de se faire vacciner contre la Covid-19.

 

Conseils à suivre avant usage des 2 vaccins

Pour Sinopharm, il faut, selon les conseils du ministère, voir s’il existe des « fissures dans la seringue ». Mais bien avant, il est recommandé de vérifier l’expiration de la date de péremption. Quant à Astra Zeneca, il ne faut « pas utiliser le vaccin si des particules ou une décoloration de la solution sont présentes ». Aussi, il est préconisé de prendre connaissance de l’expiration de la date de péremption et de vérifier l’existence de fissures au niveau du flacon ou si l’étiquette est illisible. Aussi il ne faut pas agiter le flacon de vaccin. Le bouchon du flacon doit également être essuyé avec un tampon légèrement imbibé d’alcool et laisser sécher . « Veillez tout particulièrement à ce que la dose de 0,5 ml soit correctement prélevée », enchaîne la même source. Et ce n’est pas tout. Les bulles d’air doivent être éliminées avant de retirer l’aiguille du flacon afin d’éviter de perdre  une partie de la dose de vaccin.

 

Des contre-indications et effets indésirables communs

Les premières sont absolues pour les deux vaccins. En détail, ces inoculations sont contre-indiquées en cas de grossesse et d’allaitement, d’antécédent de réaction allergique systémique grave (choc anaphylactique ou œdème de Quincke), d’antécédent de réaction allergique à une dose précédente de ce vaccin. Cependant, les contre-indications temporaires consistent en maladies infectieuses en phase aigüe (y compris la Covid-19). Dans ce sens, les personnes souffrant de ces maladies peuvent être vaccinées une fois les symptômes de la phase aigüe résolus. Quant aux effets indésirables post-vaccinaux, ils se manifestent par une douleur au site d’injection avec rougeur, une induration, un prurit, une douleur, une céphalée, des nausées, une fatigue, une arthralgie, une diarrhée et une arthromyalgie. « Aucun EIPV grave n’a été observé », poursuit le ministère dans le document dédié à la campagne de vaccination. Aussi, des médicaments tels que le paracétamol peuvent être administrés pour la douleur ou la fièvre après la vaccination si nécessaire.

En termes de mesures spécifiques de sécurité, il ne faut pas recapuchonner les aiguilles utilisées après l’administration du vaccin. De plus, il est préconisé de nettoyer avec un désinfectant virucide les surfaces en cas de déversement des produits comme l’indique le ministère qui rappelle que la population cible oscille entre 17 et plus de 75 ans. « Les personnes présentant une infection Covid-19 symptomatique ne doivent pas recevoir le vaccin jusqu’à rétablissement clinique et 4 semaines après le début des signes cliniques. Pour les cas asymptomatiques, un délai de 4 semaines est requis après la date de diagnostic», ajoute la même source. A ce propos, le ministère précise que si le délai, depuis la première dose, est, en pratique, allongé du fat d’une venue trop tardive de la personne vaccinée, la deuxième dose doit être administrée dès que possible. « Mais il n’y a pas besoin de faire plus que 2 doses », tempère le même département.

 

De la gestion des doses

A lui seul, le vaccin Astra Zeneca est sous forme de flacons de 10 doses qui doivent, selon la même source, être utilisées dans « les 6 heures qui suivent leur ouverture ». Aussi, il est important de « ne pas entamer un flacon du vaccin, en fin de journée, qu’une fois que 10 personnes à vacciner sont présentes et éligibles à la vaccination ou dans le cas où une station de vaccination compte plusieurs équipes de vaccination, veiller en fin de journée à s’organiser et mutualiser les doses des flacons entamés afin d’éviter les déperditions ». En outre, l’équipe de vaccination doit veiller au respect des mesures d’hygiène et de sécurité. Il s’agit, dans ce sens, d’utiliser un désinfectant pour les mains à base d’alcool ou de l’eau courante et du savon avant le début de la vaccination. Il faut également mettre l’équipement de protection individuel avant d’entrer en contact avec le patient et maintenir un environnement propre particulièrement des surfaces.

Pour préparer une séance de vaccination, il faut assurer une bonne aération de la salle de vaccination en ouvrant les fenêtres, respecter la distance physique adéquate d’au moins 1 mètre dans toutes les directions entre chaque personne voire assurer un flux à sens unique dans le site de vaccination. Le tout en assurant l’administration du vaccin.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles