Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Asilah : 30 jeunes diplômés et étudiants-chercheurs formés à la médiation

19.02.2021 - 19:03

Animée par une pléiade de professionnels, d’enseignants universitaires et d’experts

Améliorer la performance des ressources humaines et développer leurs méthodes alternatives de gestion des différends dans leurs différents domaines d’intervention. C’est dans ce contexte que se tiendra une session de formation, dont le lancement des travaux aura lieu, vendredi 19 février, au Centre Hassan II des relations internationales à Asilah. Quelque 30 jeunes diplômés et étudiants-chercheurs en droit bénéficieront de cette deuxième session de formation de quatre jours, qui sera tenue sous le thème «Les méthodes alternatives de résolution des conflits : la médiation familiale comme modèle».

Animée par une pléiade de professionnels, d’enseignants universitaires et d’experts, cette manifestation -qui sera organisée par la Fondation du Forum d’Asilah en partenariat avec le Forum méditerranéen de la jeunesse au Maroc, la Commune d’Asilah et l’Ordre international d’arbitrage et des études juridiques- fait partie d’une série d’ateliers, dont le premier vient d’être organisé au profit de 30 autres jeunes de même spécialité universitaire ou simplement intéressés par ce sujet. Cette session de formation s’assigne comme objectif principal de promouvoir la culture du règlement alternatif des différends et de mettre en avant les avantages de la médiation familiale pour maintenir le lien entre les membres de la famille en conflit à travers des modes de conciliation amiable plus rapides, tout en cherchant à favoriser le dialogue et la tolérance entre les parties concernées.

Par ailleurs, la médiation familiale trouve son origine dans plusieurs textes juridiques, particulièrement ceux régissant les relations au sein d’une famille. Parmi lesquels, le Code de la famille (Moudawana), qui permet d’assurer «la réhabilitation de l’institution familiale dans son ensemble et avec toutes ses composantes, comme noyau dur de la société, de garantir la stabilité de l’institution du mariage dans le cadre d’une relation basée sur la parité, l’égalité, la justice et la cohabitation harmonieuse et de faire bénéficier la femme de tous ses droits dans le respect total des dispositions de la loi islamique et les chartes internationales», selon les organisateurs.

Notons que cette rencontre fera la part belle à des sujets prioritaires et d’actualité en rapport avec la loi n°08-05 abrogeant les dispositions du code de procédure civile relatives à l’arbitrage et avec l’entrée en vigueur d’un nouveau dispositif régissant l’arbitrage et la médiation conventionnelle. Les enjeux de l’intégration de la médiation familiale dans le système juridique et judiciaire au Maroc; les moyens alternatifs de résolution des différends dans le code de la famille; la médiation familiale et les mécanismes similaires dans le règlement des conflits ainsi que les procédures spéciales pour l’application du système de médiation seront parmi les thèmes débattus au cours de ce rendez-vous.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles