Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Protection sociale : La CNSS en mode numérique

27.03.2021 - 19:12

Acteur majeur de la protection sociale au Maroc, la Caisse nationale de sécurité sociale se met au numérique.

Elle s’est engagée depuis quelques années déjà sur la voie de l’investissement en nouvelles technologies afin d’assurer à ses adhérents la meilleure qualité d’offres. Plusieurs e-services ont vu le jour à cet effet dans le cadre de sa stratégie de dématérialisation. Une démarche qui commence à porter ses fruits et se traduit par la poursuite de la réflexion qu’elle mène avec les parties prenantes pour améliorer ses différents services. Au niveau de la proximité, la CNSS se déploie également sur les réseaux sociaux à traves ses canaux de communication touchant une plus large communauté.
Des services qui tendent à être plus personnalisés. Sur le plan législatif, la loi oblige les entreprises assujetties au régime de la sécurité sociale de la CNSS à produire des déclarations de salaires périodiques et régler les cotisations y afférentes dans les délais légaux afin de déterminer les droits des assurés au titre de chaque prestation. Au niveau de la CNSS, plusieurs difficultés ont été rencontrées avec le système classique (c’est-à-dire le papier) d’où l’émergence de solutions alternatives dématérialisées. Plus parlant, 6,7 millions de pages sont traités/an sans la solution Damancom contre 0,1 million de pages avec l’arrivée de Damancom. Il faut dire par ailleurs que la CNSS a complètement repenser son organisation dès 2011 pour offrir des services personnalisés qui répondent au mieux aux attentes de sa clientèle. C’est dans ce sens, que la Direction de la relation client a été créée au sein du Pôle Réseau.
La Caisse s’est inscrite bien avant en 2003 sur la voie du développement de son offre multi-canal à travers la mise en ligne de plusieurs services électroniques destinés à ses clients qu’ils soient assurés, affiliés, partenaires ou collaborateurs.

Damancom : Près de 3 millions d’assurés à ses 16 ans d’existence

Après 16 ans de sa mise en service, le portail Damancom affiche un total de 2,99 millions d’assurés, 257.461 entreprises adhérentes (soit 91% des affiliés déclarants) et 163. 207 entreprises inscrites au service TP. On compte au total, 81167 attestations livrées par le biais de Damancom.
On notera que la plateforme a franchi un nouveau cap en passant notamment au 2.0. «Grâce aux retours d’information de nos adhérents sur les services existants et le recensement de leurs besoins, nous avons décidé de lancer un projet de refonte du portail Damancom pour l’enrichir par de nouvelles fonctionnalités afin d’apporter une meilleure satisfaction à nos affiliés», indique dans ce sens la CNSS. Cette nouvelle version de Damancom mise sur une utilisation plus facile et des services et fonctionnalités plus riches (consultation du détail de la situation de l’entreprise vis-à-vis de la CNSS, immatriculation en ligne, Affiliation en ligne, adhésion en ligne à Damancom, Edition en ligne des attestations, gestion du compte en ligne, télédéclaration groupée, et notifications des missions d’inspection et contrôle / recouvrement).

Ma CNSS, une solution de référence

Lancée en 2014, ma CNSS rencontre pour sa part le succès devenant une application professionnelle incontournable. En effet, elle cumule 7,8 millions de téléchargement. La nouvelle version (2.0) de cette application permet d’effectuer une authentification plus sécurisée, une édition en ligne des attestations, une consultation de l’historique complet des déclarations de salaires, une consultation de l’état de traitement de toutes les prestations (y compris IPE et RCS) et une simulation du montant de la retraite.

Un portail au service de l’assuré

Outre les services mis en place par la CNSS, un portail assuré a été déployé dès 2011. En moyenne mensuelle des utilisateurs en 2019, cette plate-forme compte 56.720 usagers sur sa version web et 493.197 sur sa version mobile. Au total, le nombre d’attestations éditées sur ce portail se chiffre à 1,25 million.

Services pour les professionnels de santé

Les professionnels de santé bénéficient de services en ligne qui leur sont dédiés (Les établissements de soins et pharmacies d’officine). Ces portails permettent de faire la consultation des prises en charge et des paiements (vérifier les droits des bénéficiaires, envoyer la demande de prise en charge numérisée, suivre l’état d’avancement du traitement de la prise en charge, suivre les dossiers de remboursement et suivre les paiements).

AMO : Dématérialisation en marche

Concernant l’opportunité et la faisabilité d’instaurer un système dématérialisé de remboursement et de prise en charge des soins des assurés dans le cadre de la couverture médicale AMO, la CNSS explique qu’en plus : «du coût matériel de la gestion de l’assurance-maladie obligatoire, le système dans son mode de fonctionnement actuel a un impact considérable sur la qualité du service rendu aux citoyens comme aux partenaires». La dématérialisation de l’AMO est bénéfique aussi bien pour l’assureur, le citoyen et les professionnels de santé. Au niveau de l’assureur il est question d’améliorer la qualité au travail pour les agents et recentrer les équipes sur des missions à forte valeur ajoutée, améliorer la performance et optimiser le coût de gestion, et améliorer la traçabilité des soins reçus par les assurés et possibilité d’un contrôle plus efficace contre les abus et fraudes. Du côté du citoyen, il s’agit de simplifier les procédures d’usage et éliminer les frais y afférents, améliorer les délais de remboursement des frais de soins, renforcer la sécurité des données médicales des patients et améliorer la qualité des soins en partageant l’historique médical du patient (dossier médical partagé). Pour les professionnels de santé, l’intérêt consiste à disposer de l’ensemble des informations relatives à la situation du bénéficiaire vis-à-vis des organismes gestionnaires, d’assister le professionnel dans la prise de décision par la consultation du dossier médical du patient et de simplifier les formalités de règlement aux prestataires pratiquant le tiers payant.

AMO : Dématérialisation en marche

Concernant l’opportunité et la faisabilité d’instaurer un système dématérialisé de remboursement et de prise en charge des soins des assurés dans le cadre de la couverture médicale AMO, la CNSS explique qu’en plus : «du coût matériel de la gestion de l’assurance-maladie obligatoire, le système dans son mode de fonctionnement actuel a un impact considérable sur la qualité du service rendu aux citoyens comme aux partenaires». La dématérialisation de l’AMO est bénéfique aussi bien pour l’assureur, le citoyen et les professionnels de santé. Au niveau de l’assureur il est question d’améliorer la qualité au travail pour les agents et recentrer les équipes sur des missions à forte valeur ajoutée, améliorer la performance et optimiser le coût de gestion, et améliorer la traçabilité des soins reçus par les assurés et possibilité d’un contrôle plus efficace contre les abus et fraudes. Du côté du citoyen, il s’agit de simplifier les procédures d’usage et éliminer les frais y afférents, améliorer les délais de remboursement des frais de soins, renforcer la sécurité des données médicales des patients et améliorer la qualité des soins en partageant l’historique médical du patient (dossier médical partagé). Pour les professionnels de santé, l’intérêt consiste à disposer de l’ensemble des informations relatives à la situation du bénéficiaire vis-à-vis des organismes gestionnaires, d’assister le professionnel dans la prise de décision par la consultation du dossier médical du patient et de simplifier les formalités de règlement aux prestataires pratiquant le tiers payant.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles