Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Le Dr Afif met en garde contre un scénario à l’européen

31.03.2021 - 19:09

«Une lassitude des Marocains face aux mesures de distanciation sociale entraînera inévitablement une dégradation de la situation épidémiologique. Nous ne voulons en aucun cas subir le scénario européen».

Plusieurs cas de variant britannique ont été détectés à Dakhla. Selon la directrice régionale de la santé de Dakhla-Oued Eddahab, Salima Saâsaâ, environ 40 cas ont été notifiés. Leur état de santé est stable et ne suscite aucune inquiétude, a assuré la responsable tout en précisant que les patients ont été soumis à l’isolement sanitaire. Quant aux cas contacts, ils sont traités conformément au protocole sanitaire en vigueur. La directrice régionale de la santé a fait savoir que plusieurs mesures ont été adoptées pour le dépistage précoce des cas de variants de la Covid-19 dans la région et dans le cadre du plan national de veille et de riposte à la Covid-19. Pour contenir le risque de propagation du virus, plusieurs mesures restrictives ont été décidées. Les autorités de la ville de Dakhla ont ainsi décrété un confinement de trois jours. Il a aussi été décidé d’interdire tout voyage à destination et en provenance de Dakhla et de procéder à la fermeture des commerces à l’exception pour les achats de première nécessité. D’autres mesures seront instaurées telles que l’interdiction des rassemblements, que ce soit en public ou en privé (les baptêmes, mariages, funérailles). Selon le Dr Said Afif, membre du Comité technique et scientifique sur la vaccination, «la découverte de cas variant à Dakhla était prévisible dans la mesure où les habitants ne respectent pas les mesures barrières. La situation à Dakhla est un signal d’alarme». Et d’ajouter : «Bien que la situation épidémiologique nationale soit stable , le Maroc n’est pas à l’abri d’une détérioration de la situation sanitaire.

Il faut rester très prudent». Autrement dit, le risque d’une troisième vague d’expansion de la Covid -19 n’est pas à écarter. Il y a encore quelques jours, dans un tweet publié sur son compte personnel, le chef de gouvernement, Saad Dine El Otmani, avait mis en garde sur le risque d’ une troisième vague de pandémie. «Ces derniers jours ont été témoins d’une augmentation relative du nombre d’infections de la Covid-19 et le nombre de cas graves nécessitant une réanimation est passé à 72 les dernières 24 heures». Le Dr Afif met en garde contre tout relâchement dans le respect des mesures sanitaires. «Les citoyens doivent respecter scrupuleusement les mesures barrières (port du masque, respect de la distanciation) durant les prochains mois afin de lutter contre la propagation de la pandémie. Une lassitude des Marocains face aux mesures de distanciation sociale entraînera inévitablement une dégradation de la situation épidémiologique. Nous ne voulons en aucun cas subir le scénario européen», indique le Dr Afif. Concernant la vaccination, Il rappelle que l’objectif est de vacciner 25 millions de Marocains pour atteindre l’immunité collective tant espérée. Actuellement, le Maroc a atteint un taux d’immunité de 12%. Il faut noter que la campagne de vaccination est au ralenti.

Le Royaume attend impatiemment la livraison de nouveaux lots de vaccins pour être en mesure de poursuivre sereinement sa campagne. Le Dr Afif signale : «Nous ignorons toujours la date de livraison des nouveaux lots de vaccins. Nous espérons les recevoir durant les prochains jours». Rappelons que le Royaume attend de recevoir des lots de vaccins de Sinopharm, Spoutnik V et AstraZeneca en provenance de Corée. Ainsi le Maroc recevra 2 millions de doses du vaccin chinois Sinopharm, un million et demi de doses du vaccin AstraZeneca fabriqué en Corée du Sud et qui arrivera dans le cadre du programme Covax de l’OMS, un million de doses du vaccin russe Spoutnik V. Quant au vaccin «Johnson & Johnson», bien qu’il ait été validé par le comité technique de vaccination, on est en droit de se demander pourquoi ce vaccin n’a toujours pas été autorisé par la direction du médicament et de la pharmacie.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles