Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Education sexuelle en milieu familial : Le ministère de la santé et UNFPA lanceront prochainement une étude

02.04.2021 - 19:15

Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) et le ministère de la santé viennent de lancer un appel à consultation pour l’élaboration d’une étude portant sur les connaissances, attitudes et pratiques des parents et des besoins des adolescents en matière d’éducation sexuelle et reproductive.

A travers cette étude, il s’agit d’explorer le vécu, les besoins et attentes des adolescents pour une éducation sexuelle et reproductive complète. Il est aussi question de confronter les perceptions des deux populations (parents et adolescents) pour faire ressortir les écarts entre l’existant et leurs besoins et les attentes. Les approches d’éducation sexuelle et reproductive adaptées aux besoins et attentes des adolescents et jeunes marocains sont adoptées pour les futures formations en éducation sexuelle et reproductive des parents prévues par le ministère de la santé. A noter que cette étude cible les parents, les adolescents et les jeunes de 10 à 20 ans ( avec une représentativité nationale).

Signalons que l’enquête de 2013 sur les connaissances, les attitudes et les pratiques des jeunes de 15 à 24 ans en relation aux MST et au VIH-Sida met en évidence la baisse de l’âge moyen des premiers rapports sexuels : 16,5 ans chez les garçons et 17,8 ans chez les filles. Dans la tranche des 15-19 ans, seuls 17,3% des garçons et 9,9% des filles reconnaissent avoir eu des rapports sexuels, mais les comportements à risque sont importants à cet âge. La pratique de rapports sexuels multipartenaires concerne 29% des garçons et 49% des filles. Concernant l’usage de préservatifs, 17% des 15-24 ans déclarent en utiliser systématiquement, 29% l’utilisent parfois, et 15% en utilisent rarement. Un pourcentage très élevé, 37%, n’en ont jamais utilisé.

Par ailleurs, 14,5% des filles de 15-19 ans ont rapporté avoir vécu ou subi un avortement à la suite d’une grossesse non désirée. Pour ce qui est du VIH-Sida, 2% des garçons et 5,7% des filles de 15 à 19 ans ont indiqué avoir réalisé un dépistage dans les douze mois ayant précédé l’enquête. D ’après la même enquête, seuls 28,95% des garçons et 22,19% des filles de 15-24 ans rapportent avoir reçu suffisamment d’informations sur la sexualité depuis leur enfance.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles