Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

La téléphonie mobile 4G au Maroc : Un véritable levier de performances pour les entreprises

17.03.2014 - 18:49

Le déploiement de la téléphonie mobile de 4ème génération au Maroc vient de faire l’objet d’une étude de la DEPF (Direction des Etudes des Prévisions financières) qui décrit les différentes tendances du secteur du mobile en général et de la 4G en particulier à l’échelle mondiale et traite des expériences avérées de pays ayant déployés cette technologie. Les retours d’expériences issus de ce benchmark permettent, de tirer des enseignements utiles au déploiement des réseaux mobiles 4G, note l’étude.

Le secteur des télécommunications constitue, de par le monde, un secteur dynamique en constante évolution. Ce dynamisme, issu des profondes mutations technologiques, est caractérisé par des processus accélérés de libéralisation du marché. De fait, le foisonnement technologique sans précédent ayant marqué les deux dernières décennies, a déplacé les frontières institutionnelles vers une libéralisation progressive et quasi universelle adaptée aux caractéristiques du marché. Ainsi, le progrès technique soutenu combiné aux mesures d’accompagnement réglementaires, ont favorisé l’émergence de nouvelles technologies, notamment, le déploiement de plusieurs générations successives de réseaux de télécommunications dont la 2G essentiellement dédiées à la téléphonie, puis la 3G et la 4G, plus orientées vers le multimédia et les données.
S’inscrivant dans les tendances mondiales, le secteur des télécommunications au Maroc a connu deux profondes mutations. Une mutation institutionnelle mettant fin au monopole de l’Etat et ouvrant le secteur à la concurrence et une mutation technologique se traduisant par un véritable foisonnement des nouveaux systèmes d’information et de communication.
L’affluence des TIC au Maroc marquera un nouveau tournant, avec l’avènement de la quatrième génération de la téléphonie mobile qui est prévue en 2015 par l’ANRT, illustrant ainsi l’étape charnière qu’a atteint le secteur des télécommunications. Cette étape se caractérisera par des évolutions profondes, notamment, un renouvellement technologique, marqué par le passage du haut au très haut débit sur le mobile, une évolution des modèles d’affaires, entre des services d’accès à haut débit (3G, ADSL) qui ont atteint un certain degré de maturité technologique et une émergence de nouveaux services liés au très haut débit facilitant le développement des usages de la vie quotidienne et professionnelle.
L’étude rappelle que depuis l’ouverture à la concurrence, le marché des télécommunications a connu une croissance soutenue du chiffre d’affaires avec un taux de 3,9%/an entre 2008 et 2011 passant à 36,9 MMDH. Cependant, l’année 2012 a connu un fléchissement de 4,1% suite à la baisse des prix inhérente à la dynamique concurrentielle qui s’est établie entre les acteurs du secteur.
Certes, la 4G présente d’importants enjeux aussi bien pour le consommateur que pour les opérateurs, surtout dans un contexte marqué par un recul du chiffre d’affaires et des bénéfices du secteur sous l’effet de la recrudescence de la concurrence. Toutefois, l’usage de cette nouvelle technologie, favorisant l’augmentation de la connectivité et l’émergence de nouveaux services, devra, vraisemblablement, redynamiser la croissance et la compétitivité du secteur et offrir de nouvelles opportunités aux autres secteurs économiques.

» Source de l'article: lopinion

Autres articles