Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Temps de passage

22.03.2014 - 13:40

Dans quelques jours, le Chef du gouvernement se présentera devant le parlement pour défendre ses réalisations à mi-mandat. Il devra alors se référer à sa déclaration gouvernementale présentée en 2012. Dans ces 122 pages de promesses, on trouve de tout : l’INDH, les grands chantiers, l’économie informelle, les situations de rente et tant d’autres thématiques. Chacune d’entre elles mérite d’être décortiquée pour comparer de manière exhaustive les annonces avec les réalisations. Le staff Benkirane poussera-t-il le principe de reddition des comptes jusqu’à élaborer un tel document de référence ? Pas si sûr. Car la conclusion sommaire d’un tel bilan n’est pas à son avantage. On peut la deviner d’avance : il reste beaucoup à faire. Tellement à faire que Benkirane n’arrivera jamais à atteindre ses objectifs initiaux dans les 30 prochains mois. Les temps de passage ne sont pas rassurants.

Pour illustrer le décalage, rien de mieux que les données chiffrées du taux de croissance. Dans la déclaration gouvernementale, il est question « de porter à un niveau supérieur l’économie du pays en réalisant un taux de croissance de 5,5% au cours de la période 2012-2016 ». Aujourd’hui, ce n’est plus une ambition, c’est un mirage. Pour rattraper le retard accusé en 2012 et 2013 ainsi que le « modeste » niveau de croissance attendu cette année, il va falloir un miracle économique entre 2015 et 2016 : un taux de progression du PIB de 8,25% pendant deux années de suite.

» Source de l'article: telquel

Autres articles