Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

S.M. le Roi Mohammed VI lance plusieurs projets structurants à Tanger

28.03.2014 - 18:31

 Le Souverain a ainsi procédé au lancement des travaux de réalisation d’une nouvelle gare routière, d’un abattoir public, d’un marché de gros de fruits et de légumes, d’un marché de proximité «Al Haddad», d’un complexe socio-économique au quartier Mesnana, ainsi que ceux relatifs à la construction de 14 établissements scolaires, de 11 unités de préscolaire, d’un établissement de référence pour enseignement préscolaire et d’un centre pour éducation informelle, pour un investissement global de 377,3 millions de dirhams (MDH).

Requalification urbaine, transfert de l’ensemble des services communaux vers les nouvelles voies périphériques afin de désengorger le centre de la ville, élargissement de l’offre scolaire, lutte contre l’analphabétisme et généralisation de l’enseignement primaire, tels sont les principaux objectifs de ces projets lancés par S.M. le Roi et qui s’inscrivent dans le cadre du vaste programme «Tanger-Metropôle».
Ainsi, la nouvelle gare routière, qui sera réalisée au quartier El Harrarine, devra contribuer au décongestionnement du trafic à l’intérieur de la ville, à la revalorisation du site de l’actuelle gare, à l’amélioration de la qualité des prestations fournies aux voyageurs, comme elle permettra de résoudre les problèmes de stationnement des autocars et des taxis et de pollution des grandes artères de Tanger. Mobilisant une assiette foncière de 4,6 hectares, la future gare routière (53 MDH) sera dotée de 50 quais pour autocars, d’un parking pour taxis et d’un autre pour visiteurs, d’espaces d’attente et d’accueil, d’un lieu de repos pour les chauffeurs d’autocars, de locaux administratifs et commerciaux ainsi que d’autres dépendances. La réalisation d’un abattoir public (70 MDH) et d’un marché de gros de fruits et de légumes (80 MDH) participera, quant à elle, à l’organisation et la restructuration des filières concernées et à la lutte contre les pratiques informelles qui risquent de nuire à la santé des citoyens.

L’abattoir public, qui sera réalisé au quartier Al Aouama sur une superficie globale de 4 ha, comportera notamment des salles d’abattage (bovins, ovins et caprins) et de stockage, des chambres froides, une aire de stabulation et un parking. Pour ce qui est du marché de gros, il sera réalisé sur une superficie globale de 11,5 ha et comportera une halle aux fruits et légumes, des espaces de stockage, des chambres froides, des restaurants et des espaces verts. Ce projet favorisera le désengorgement de la zone de Béni Makada, outre la promotion de l’économie locale.

En ce qui concerne le marché de proximité El Haddad, il sera réalisé dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) à la commune Beni Makada et devra bénéficier à plus de 350 commerçants. Doté d’une enveloppe budgétaire globale de 7 millions de dirhams, ce projet socio-économique s’assigne pour objectifs la promotion des conditions de travail des commerçants, la sédentarisation des marchands ambulants, l’amélioration de la qualité et de la sécurité sanitaire des produits alimentaires commercialisés et l’embellissement du paysage urbain. Toujours dans le cadre du renforcement des équipements de proximité, la ville de Tanger connaîtra la réalisation dans le cadre de l’INDH d’un complexe socio-économique au quartier Mesnana (11 MDH). Ce complexe intégré, qui abritera un marché, une aire de jeux pour enfants, des terrains de sports et des espaces verts, constituera un lieu idéal de détente et de loisirs.

Concernant l’offre éducative, devenue insuffisante avec l’extension de la ville, elle sera renforcée par la création de 14 établissements scolaires (133,8 MDH), notamment neuf écoles, deux collèges et trois lycées, la construction de 11 unités de préscolaires (17 MDH) dans les quartiers tangérois de Bir Chifa, Al Guenbouria, Al Aouma Charquia, Branes, Bouhout, Rehrah, Dradeb, Mghogha, Tanjah El Balia, Ard Daoula. Il s’agira également de la construction d’un établissement de référence pour enseignement préscolaire (4 MDH) au quartier Bir Aherchoun à la commune Beni Makada, et d’un centre pour éducation informelle (1,5 MDH) au quartier Dhar El Kanfoud dans la même commune.

» Source de l'article: lematin

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.