Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Promotion de l’autonomisation socio-économique des femmes

02.03.2016 - 20:46

Le projet «Tout le monde gagne : Promouvoir l’autonomisation socio-économique de la femme au Maroc» a été lancé, mardi à Casablanca, en vue de contribuer à la consolidation de l’indépendance économique et sociale des femmes au Maroc.

À travers le projet «Tout le monde gagne : Promouvoir l’autonomisation socio-économique de la femme au Maroc», l’organisation Search for Common Ground (SFCG) – Maroc, en partenariat avec les institutions étatiques et des organisations locales de la société civile, vise à diffuser une culture de dialogue et de médiation pour la construction d’une société démocratique et équitable envers les femmes, garante de leur dignité en leur assurant des opportunités d’autonomisation socio-économique et des moyens de participation dans la conduite vers le développement.

S’exprimant lors d’un point de presse, le directeur général de SFCG, Naoufal Aboud, a affirmé que ce projet s’était fixé pour objectif la promotion d’une culture du respect mutuel et du dialogue en faveur d’une société démocratique au sein de laquelle la voix de tout le monde est entendue.

Il a, par ailleurs, ajouté que l’organisation avait opté pour l’intégration de l’approche genre dans toutes les politiques économiques et sociales et le renforcement des compétences des organisations de la société civile pour l’autonomisation des femmes, notamment celles en situation difficile pour un meilleur accès aux droits sociaux, économiques et culturels. Le projet se veut aussi un outil efficace permettant aux femmes et aux organisations de la société civile de disposer de compétences pour améliorer leurs relations avec les autres associations.

Cette rencontre a été, également, marquée par l’annonce de la création du réseau «Autonomisation et droits – Pour l’indépendance socio-économique des femmes» mise en place le 8 février 2016 sous la supervision de SFCG en présence des représentants des associations, des coopératives et de la société civile, bénéficiaires et partenaires du projet.

Né de la vision d’une société démocratique et équitable, le réseau a pour mission de contribuer au renforcement de l’autonomisation socio-économique des femmes en s’appuyant sur un ensemble de valeurs notamment la responsabilité et la reddition des comptes, la responsabilité solidaire dans la réussite et l’échec, la gestion participative et consultative, le volontariat, la transparence dans la gestion et la prise de décision ainsi que le respect de la dignité humaine.

» Source de l'article: lematin

Autres articles