Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

La détection précoce, meilleur moye

04.03.2016 - 08:16

«Il est crucial d’encourager l’éducation, la détection précoce et un style de vie sain chez les enfants, dès la naissance, afin de réduire la fréquence et l’impact de la maladie rénale sur la santé fragile de l’enfant», Amal Bourquia, présidente de l’Association «Reins»

La détection précoce avant l’apparition des symptômes de la maladie rénale constitue le meilleur moyen pour lutter contre l’augmentation des dommages aux reins chez les enfants, surtout ceux qui sont évitables, a affirmé jeudi à Casablanca, Amal Bourquia, présidente de l’Association «Reins» de lutte contre les maladies rénales.

«Il est crucial d’encourager l’éducation, la détection précoce et un style de vie sain chez les enfants, dès la naissance, afin de réduire la fréquence et l’impact de la maladie rénale sur la santé fragile de l’enfant», a indiqué Amal Bourquia lors d’une conférence de presse organisée à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du rein, qui coïncide avec le 10 mars de chaque année et qui sera célébrée cette année sous le signe «Les maladies rénales chez l’enfant : Agir rapidement pour les éviter !».

A l’occasion de la célébration de cette Journée mondiale et face à la situation alarmante de la maladie, l’association a lancé plusieurs initiatives et activités au profit des enfants, dont l’organisation d’une marche festive. Celle-ci a pour objectif de réunir des enfants, leurs parents, des artistes et des acteurs de la société civile, afin de sensibiliser la population sur ces maladies rénales qui trouvent souvent leur origine à l’enfance, ainsi que sur l’importance du don d’organes et du dépistage de la maladie.

Il est, aussi, prévu l’organisation d’une série de conférences destinées aux praticiens, notamment sur les pathologies rénales de l’enfant, afin d’informer les professionnels de la santé au sujet de leur rôle clé dans la détection et la réduction du risque de maladie rénale chronique, en particulier dans les populations à haut risque.

La présidente de «Reins» a, également, annoncé le lancement d’une campagne de consultation gratuite et d’analyse de dossiers au profit des enfants marocains à travers le territoire national, ainsi que la distribution d’un guide à l’ensemble de pédiatres marocains pour les aider à mieux prendre en charge cette pathologie chez les enfants.

«Notre mission lors de cette Journée mondiale est de sensibiliser à l’importance de nos reins pour notre santé globale et de réduire la fréquence et l’impact de la maladie rénale sur la santé de l’enfant», a indiqué Amal Bourquia, soulignant le rôle important des autorités sanitaires nationales dans la lutte contre la maladie rénale chronique.

La maladie rénale peut affecter les enfants de diverses manières, allant de troubles pouvant être traités sans conséquences à long terme à des pathologies très sévères. Une maladie rénale aiguë est une maladie grave qui se développe tout à coup et peut disparaître complètement une fois la cause sous-jacente a été traitée, mais il peut aussi avoir des conséquences à long terme, précise-t-on.

L’insuffisance rénale chronique ne disparaît pas avec le traitement et tend à s’aggraver au fil du temps. Elle conduit finalement à une insuffisance rénale (maladie rénale en phase terminale) qui ne peut être traitée qu’avec une greffe de rein ou dialyse.

» Source de l'article: lematin

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.