Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Le ministère de la Santé a mobilisé plus de 18,5 millions DH

04.03.2016 - 14:15

En 2015, une campagne nationale de dépistage et de prise en charge des troubles de l’audition en milieu scolaire a visé 1,5 million d’enfants.

Le ministère de la Santé a lancé différentes initiatives de dépistage et de prise en charge de la déficience auditive, dont la mobilisation de plus de 18,5 millions DH pour l’acquisition des prothèses auditives au profit de 2.710 personnes démunies (Ramedistes) relevant de différentes catégories d’âge, et souffrant de déficiences auditives, a indiqué le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi.

Dans une allocution lue en son nom lors d’un dîner-débat organisé jeudi soir par les «Rotarys clubs» de Casablanca pour la célébration de la journée mondiale de l’audition, le ministre a indiqué que son département a organisé, depuis 2014, des campagnes annuelles de dépistage et prise en charge des déficiences auditives, en vue de prévenir le Handicap lié à la surdité.

Ainsi, en 2015, une campagne nationale de dépistage et de prise en charge des troubles de l’audition en milieu scolaire a visé 1,5 million d’enfants, a poursuivi M. Louardi dans cette allocution lue par le secrétaire général du ministère, Abdelali Belghiti, notant que son département a procédé au soutien et au développement des activités d’implantation cochléaire au sein des Centres Hospitaliers Universitaires et à la mise en place d’un comité technique national pour l’élaboration d’une stratégie globale de prévention et de prise en charge des déficiences auditives.

Selon les résultats de l’enquête nationale sur le handicap de 2004 réalisée par le Secrétariat de l’Etat chargé de la Famille, de l’Enfance et des Personnes Handicapées, le handicap auditif représente 4,14% de l’ensemble des situations d’handicap au Maroc, soit un total de 63.400 cas auxquels s’ajoutent, annuellement, environ 630 nouveau-nés qui abordent la vie avec une surdité congénitale grave, a indiqué le ministre.

Conscient de l’importance et de la gravité de cette problématique, le ministère de la Santé prévoit le renforcement du dépistage précoce et de la prise en charge des pathologies à l’origine des déficiences handicapantes, a-t-il assuré, ajoutant que c’est dans ce cadre que le Département de la Santé a lancé différentes initiatives de dépistage et de prise en charge de la déficience auditive.

Le Royaume du Maroc est reconnu par l’OMS comme l’un des rares états membres de la Région de la méditerranée orientale ayant initié un plan stratégique dédié spécifiquement à la prévention et au contrôle de la surdité, a relevé M. Louardi, ajoutant que l’élaboration de ce plan, qui a bénéficié du soutien technique et financier de l’OMS, a préconisé une démarche participative impliquant les départements ministériels concernés, les associations et organisations des professionnels de la santé et les acteurs de la société civile.

Ce plan vise à combattre les causes évitables de la surdité et améliorer la qualité de vie des personnes malentendantes, a-t-il dit.

L’OMS estime qu’environ 360 millions de personnes dans le monde (soit 5,3% de la population mondiale) souffrent d’une déficience auditive considérée comme invalidante, dont près de 32 millions sont des enfants. Ces personnes vivent en grande majorité dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

L’OMS estime qu’environ 60% des cas de déficience auditive chez l’enfant pourraient être évités par des mesures préventives.

Cette rencontre s’est déroulée en présence notamment de la ministre de l’Artisanat et de l’Economie Sociale et Solidaire, du représentant de l’OMS au Maroc et de plusieurs professeurs et experts d’ORL.

» Source de l'article: lematin

Autres articles