Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

L’accès, désormais une route pavée

07.03.2016 - 08:28

«L’accès des femmes aux postes de décisions, désormais une route pavée», Bassima Hakkaoui, qui s’exprimait, lors d’un colloque organisé par l’Association Fès-Saîss

La route est, désormais, pavée pour les femmes œuvrant à accéder aux postes de décisions, a affirmé la ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, Bassima Hakkaoui.

S’exprimant samedi à Fès lors d’un colloque organisé par l’association Fès-Saîss sous le signe «La femme marocaine et l’accès aux postes de décision», Bassima Hakkaoui a fait savoir que les chiffres reflètent les progrès réalisés dans le domaine de la représentation des femmes marocaines dans des postes de décision. Cette représentation, a-t-elle dit, a progressé depuis 2012 allant de 16% à 29%.

Elle a souligné que le pourcentage des femmes élues à la Chambre des représentants est passé de 10% à 17%, de même que celui des femmes élues à la Chambre des conseillers qui a grimpé de 2,2% à 12% après les dernières échéances électorales.

La ministre a souligné les efforts déployés par le gouvernement pour le développement de projets de lois en faveur des femmes, conformément à l’approche participative, notamment la loi sur la parité et le projet de lutte contre toutes les formes de discrimination et le projet du conseil consultatif de la famille et de l’enfance, ainsi que le projet de loi relative à la de lutte contre la violence à l’égard des femmes.

Elle a tenu à préciser que ces lois présentées au Parlement pour examen et approbation après un travail de quatre ans conçu par le gouvernement visent à établir un cadre juridique permettant la préservation des droits des femmes et leur dignité et les protégeant de toute sorte de discrimination.

Pour Bassima Hakkaoui, la route est encore longue, malgré les progrès qui ont été réalisés, ce qui nécessite d’intensifier les efforts et la coopération en vue de rattraper les pays développés dans le domaine des libertés et de renforcer les droits humains de tous les membres de société marocaine.

Pour sa part, le président national de l’Association Fès Saïs, Mohamed Kabbaj a noté que l’Association célèbre les femmes marocaines chaque année par l’organisation de séminaires thématiques sur les femmes pour mettre en évidence le rôle joué par les femmes dans le développement et leur contribution à la civilisation marocaine.

Mohamed Kabbaj a souligné que la nouvelle constitution et le nouvel arsenal juridique ont contribué de manière significative à la promotion des droits des femmes marocaines, estimant que le développement des sociétés dépendent de l’évolution des droits des femmes et leur participation à la prise de décision et à la gestion des affaires publiques locales.

Le maire de la ville de Fès, Idriss Azami Al Idrissi a indiqué, à l’occasion de ce colloque, organisée à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la femme, que les femmes marocaines ont réalisé de nombreux acquis malgré les difficultés les empêchant d’arriver aux postes de décision.

Le maire de la ville de Fès a ajouté que le statut des femmes marocaines a traversé plusieurs étapes et a fait de grands pas en vue de consolider le développement au profit de la société marocaine, a-t-il dit, soulignant que les femmes accèderont inévitablement aux postes de décision de façon progressive.

Cette rencontre a été marquée par un vibrant hommage rendu à Bassima Hakkaoui, en signe de reconnaissance du rôle qu’elle joue pour la promotion du statut des femmes, de la famille et des enfants au Royaume.

» Source de l'article: lematin

Autres articles