Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Fièvre aphteuse : Plus d’un million de bovins vaccinés

11.02.2019 - 15:02

Cette maladie animale virale n’est pas transmissible à l’homme

Malgré la présence du virus au Maroc, les consommateurs marocains ne doivent pas s’inquiéter. Ils peuvent continuer à consommer de la viande sans le moindre danger.

La campagne de vaccination de rappel des bovins contre la fièvre aphteuse se poursuit dans toutes les régions du Royaume. A la date du 6 février 2019, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a vacciné plus d’un million de bovins contre la fièvre aphteuse. Dans certaines provinces telles que Oujda, Boujdour et Laayoune, le taux de vaccination des bovins a atteint 100%. Cette opération qui est menée au niveau national est assurée par 552 médecins vétérinaires privés mandatés ainsi que les techniciens et les vétérinaires relevant de l’ONSSA. A noter que la vaccination est gratuite, l’Office prend en charge l’acquisition des vaccins et les honoraires des vétérinaires privés.

Il faut rappeler à ce sujet que depuis 2014, l’ONSSA mène gratuitement des campagnes annuelles de vaccination pour protéger le cheptel national. Le début de cette année a connu l’apparition de quelques cas de fièvre aphteuse dus à une nouvelle souche du virus qui n’a jamais existé au Maroc avant 2019. Malgré la présence du virus au Maroc, les consommateurs marocains ne doivent pas s’inquiéter. Ils peuvent continuer à consommer de la viande sans le moindre danger. En effet, l’ONSSA rassure une fois de plus en signalant que cette maladie animale virale contagieuse qui touche les animaux, notamment les bovins, n’est pas transmissible à l’homme ni de façon directe ni indirecte. Et par conséquent, la consommation des viandes et produits laitiers ne présente aucun danger pour le consommateur.

Les services vétérinaires de l’ONSSA, en coordination avec les autorités locales, interviennent immédiatement, après la détection de chaque foyer de fièvre aphteuse en le circonscrivant et l’éliminant en moins de 24 heures. Pour cela, les services ont recours à la destruction et l’enterrement de tous les bovins malades ainsi que les animaux sensibles de l’exploitation concernée.

  L’Office a déjà pris plusieurs mesures importantes   pour circonscrire et éliminer ces foyers et éviter la propagation de la maladie. Parmi celles-ci figurent le nettoyage et la désinfection des exploitations, le respect des mesures de la biosécurité des personnes entrant et sortant ainsi que l’abattage et la destruction des bovins infectés, ainsi que les autres animaux sensibles à cette maladie dans l’exploitation concernée. Par ailleurs, l’organisme de protection sanitaire avait signalé qu’il procédera dès ce mois à l’indemnisation des éleveurs. Les montants  seront déterminés  en fonction du type, l’âge et la race de l’animal tout en prenant en compte son prix sur le marché. Pour rappel, des  foyers  avaient été détectés au niveau des provinces de Fquih Ben Saleh, Khouribga, Sidi Bennour, Tanger et Kalaat Sraghna. L’Office avait procédé à l’éradication de tous ces foyers.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles