Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Le Québec durcit sa politique migratoire

20.06.2019 - 19:12

18.000 dossiers de candidature en attente seront annulés

L’Assemblée nationale du Québec a adopté dimanche le projet de loi n 9 sur l’immigration à 62 voix pour et 42 voix contre.   Ce texte prévoit une véritable réforme du processus de sélection des candidats. Désormais la sélection sera basée   sur l’adéquation des compétences professionnelles avec les besoins de main-d’œuvre du Québec.

Le ministre de l’immigration estime que ce projet de loi  va permettre de diminuer les temps de traitement des dossiers d’immigration, tout en permettant de mieux sélectionner les immigrants, qui seront choisis en fonction de leur profil économique et des besoins de l’industrie québécoise.  Ainsi, cette nouvelle loi vise à accroître la prospérité économique du Québec et à répondre adéquatement aux besoins du marché du travail par une intégration réussie des personnes immigrantes.

L’adoption de ce nouveau texte aura pour conséquence l’annulation de 18.000 dossiers de candidature en attente de traitement qui touchent quelque 50.000 personnes. En effet, le projet de loi en question vise les personnes ayant déposé une demande de certificat de sélection du Québec (CSQ) avant le 2 août 2018 dans le cadre du Programme régulier des travailleurs qualifiés (PRTQ) en utilisant la plate-forme «Mon projet Québec». Ces candidats à l’immigration vont devoir à présent déposer une nouvelle demande dans le cadre du nouveau système Arrima.

Autrement dit, ils devront soumettre une déclaration d’intérêt à venir vivre au Québec via le nouveau portail Arrima et ce sans annuler le profil déposé avec l’ancienne plate-forme. Signalons que ce nouveau portail   permet aux personnes qui désirent immigrer au Québec dans le cadre du Programme régulier des travailleurs qualifiés de se créer un profil pour remplir et déposer un formulaire de déclaration d’intérêt. Parmi les personnes ayant déposé une déclaration d’intérêt, le ministère de tutelle invitera celles dont le profil répond le mieux aux besoins du Québec à présenter une demande de sélection permanente.

Le gouvernement provincial a promis que les délais de traitement des dossiers pour les travailleurs qualifiés passeraient de 36 à 6 mois grâce à cette réforme. Pour sa part, l’opposition a dénoncé ce projet de loi  le jugeant «inhumain» et fustigeant l’«incapacité» du gouvernement à justifier l’abandon de ces 18.000 dossiers. Elle souhaite toutefois que les dossiers des 3.700 candidats à l’immigration déjà installés au Québec soient traités en priorité, en vertu des nouvelles règles.

Il est aussi important de noter que les seuils annuels d’immigration au Québec ont été revus à la baisse en 2019 en passant de 50.000 à 40.000. Cela dit, le ministre Simon Jolin-Barrette a fait savoir  que le seuil  augmentera dès 2020 pour avoisiner les seuils actuels en 2022, autour de 50.000. Rappelons que la communauté marocaine au Canada compte entre 150.000 et 180.000 personnes dont une majorité réside au Québec.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles