Revue de presse des principaux journaux Marocains

Social

Rentrée scolaire : Dans les coulisses de Derb Omar

09.09.2019 - 16:25

Cahiers scolaires, crayons à couleurs, stylos, cartables … la rentrée scolaire est une aubaine pour un bon nombre de commerce. L’activité bat son plein en cette période à Benjdya, Derb Omar et au quartier des Habous où les vendeurs préparent déjà leur étalage pour accueillir commerçants, écoliers et parents d’élèves qui sont à la recherche d’un bon rapport qualité-prix. A Derb Omar et Benjdya, les commerces basés sur la vente périodique réceptionnent leurs marchandises. Bons de commandes à la main, vérification de la marchandise, camions de livraison dans chaque coin de rue… la rentrée c’est aussi celle de vendeurs de fournitures scolaires.

Grossistes et détaillants s’y préparent
La vente en gros ou au détail constitue leur principal fonds de commerce. Les cartons sont entassés à l’entrée des magasins et n’attendent qu’a être déballés. De début jusqu’à fin septembre, certains commerçants de ces quartiers névralgiques de Casablanca profitent de cette période exceptionnelle de l’année. «Les clients arrivent d’un peu partout du Maroc. Ils sont pour la plupart des commerçants d’autres villes. Nous sommes très sollicités en raison de la diversité de la marchandise qu’on propose et les prix qui défient à toute concurrence. Le cahier de 50 pages est l’article le plus demandé comme chaque année», nous confie le gérant du magasin précisant qu’hormis les cahiers, les fournitures exposées proviennent principalement de Chine. Méfiant, le vendeur qui tient à garder l’anonymat nous explique qu’en termes de bénéfices, les ventes de son magasin en cette période de l’année varient entre 10.000 dirhams et 20.000 dirhams par jour indiquant qu’au cours de l’année la demande s’affaiblie pour les fournitures scolaires. «L’affluence n’a pas changé si l’on compare avec l’année passée. La demande est stable malgré le fait que cette année exceptionnellement les gens sont serrés par les dépenses à faire en raison de Aid Al Adha, les vacances, et Achoura».

Le cahier marocain est-il de meilleure qualité ?
Certains articles comme les cahiers sont vendus à moins de 10% du prix enregistré l’année dernière, souligne Brahim un vendeur de gros dans le quartier. Pour lui il est inconcevable qu’on continue d’importer les fournitures de base pour les élèves et les cahiers au lieu d’encourager la production nationale comme le fait la Tunisie par exemple. Refusant d’acheter des cahiers importés Brahim se dit être satisfait de la qualité du papier produit au Maroc qui est bien meilleure, insiste-t-il précisant qu’«il n’y a par ailleurs quasiment pas d’entreprise marocaine qui produit des fournitures scolaires. Ce qui est malheureux», déplore-t-il. Selon lui, l’Etat doit encourager nos entreprises à s’orienter vers ce segment.

Fournitures scolaires : Les Chinois en prospection
A l’entrée d’un magasin de fournitures scolaires, un ressortissant chinois dénommé Mohammed retient notre attention. Parlant parfaitement l’arabe, le jeune homme nous explique qu’il est intermédiaire d’une entreprise chinoise basée à Yiwu dans la province du Zhejiang. Cette entreprise offre tout type de services : Accompagnement, recherche de fournisseurs en Chine, entrepôt de marchandises, chargement, accomplissement des formalités administratives, voire même les réservations d’hôtel pour les commerçants marocains à la recherche d’opportunité en Chine. Dans un travail de prospection, il tente de convaincre les commerçants des fournitures scolaires de l’efficacité de sa démarche et des facilités proposées par l’entreprise qu’il représente. Le jeune chinois nous explique qu’il fait le tour des magasins aussi bien à Casablanca qu’à Rabat dans l’objectif d’élargir son portefeuille soulignant que Derb Omar représente une concentration importante de commerce. Ce qui multiplie les chances pour lui d’avoir le plus grand nombre de clients. Notons qu’au Maroc la rentrée scolaire a eu lieu officiellement le 5 septembre.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles