Revue de presse des principaux journaux Marocains

Sport

Comme prévu, Carteron limogé par le comité des Verts

19.11.2019 - 21:58
Après l’Ittihad de Tanger et le Rapid Oued Zem, c’est au tour du Raja de Casablanca de remercier son entraîneur, le Français Patrice Carteron. Celui-ci a été remplacé par Jamal Sellami qui sera secondé par Youssef Safri, un duo pour qui la maison n’a pas de secret.
Le limogeage de Patrice Carteron a commencé à se dessiner depuis un bon bout de temps et les rumeurs provenant des Verts laissaient entendre que rien n’allait plus entre le technicien français et certains joueurs cadres. Un problème de vestiaire auquel s’ajoute la grogne du public qui n’apprécie pas du tout le style de jeu adopté par cet entraîneur qui a déjà entraîné de par le passé deux grosses écuries du football africain, en l’occurrence le TP Mazembe de la RD.Congo et Al Ahly d’Egypte, sachant qu’il s’était fait un nom dans le continent avec la sélection malienne qui avait terminé troisième de la CAN 2013 en Afrique du Sud.
Avec le Raja, n’en déplaise à bon nombre de personnes qui ont critiqué son style de jeu, Patrice Carteron a été l’auteur de probantes performances. La saison écoulée, il avait conduit l’équipe à remporter la Super Coupe d’Afrique et en championnat, il est en droit de se targuer d’avoir réussi une spectaculaire remontée au classement, ce qui a permis au Raja de se classer deuxième et de se qualifier à la Ligue des champions, tournoi que le club casablancais n’a plus disputé depuis cinq saisons. Et à propos de cette C1, les Verts, à l’instar des autres cylindrées, seront de la partie lors de la phase de poules, rude épreuve qu’ils entameront avec le tandem Sellami-Safri, lié au club jusqu’en juin 2021.
Un duo qui abordera sur le champ les choses sérieuses, puisqu’il aura à préparer deux sorties, dont le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles ne sont pas gagnées d’avance.  Il y aura le match du 23 courant face au WAC, un derby retour des huitièmes de finale de la Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions (1-1 à l’aller), et le match du 29 de ce mois contre l’Espérance de Tunis pour le compte de la première journée du groupe D de la Ligue des champions.
Il convient de rappeler en dernier lieu que Jamal Sellami a débuté sa carrière d’entraîneur avec le Raja en 2007-2008, en tant qu’adjoint, avant de voler de ses propres ailes et de s’imposer comme l’un des techniciens les plus en vue du championnat en coachant le DHJ en deux temps (2008-2010 et 2015-2016), le HUSA (2010-2011) et le FUS (2011-2014). Avec l’équipe nationale A’, il avait gagné le CHAN 2018 qui s’était déroulé au Maroc.
Le Chabab de Mohammedia vient de se séparer avec son entraîneur, l’Italien Marco Simone. Il a fallu seulement huit manches de championnat pour que le divorce soit consommé sachant que le club fédali a été rejoint en pole position (13 pts) par le RAC, l’Olympic Dcheira et le KAC.
Le SCCM a gagné trois matches contre quatre issues de parité et une défaite et entretient l’espoir de regagner la cour des grands la saison prochaine.
Le nom du nouvel entraîneur devrait être dévoilé incessamment.

 

» Source de l'article: liberation

Autres articles