Revue de presse des principaux journaux Marocains

Sport

Le Raja et le Wydad au dernier carré de la Ligue africaine des clubs champions

12.03.2020 - 14:34
Le Wydad et le Raja sont en droit de se targuer de leur bonne opération après avoir assuré, samedi en déplacement, leur qualification au dernier carré de la Ligue des champions d’Afrique. Les Rouges, habitués à ce tour avancé de la compétition, poursuivront leur campagne continentale aux dépens des Tunisiens de l’Etoile du Sahel, alors que les Verts, auteurs d’un come-back tonitruant à la C1, seront encore de la partie au détriment des Congolais du Tout Puissant Mazembe.
Vainqueur à l’aller par 2 à 0, le Wydad abordait le second acte au stade de Radès avec cette avance qu’il cherchait à préserver. C’est d’ailleurs la première fois que le WAC affronte un club tunisien alors qu’il reste sur une victoire, situation idéale qu’il a tenu à exploiter à bon escient.
La partie fut emballée d’entrée par les locaux qui, poussés par leur public, ont voulu débloquer la situation le plus tôt possible, sauf que c’était sans compter sur la détermination des Casablancais qui veillaient bien au grain. Et il a fallu attendre l’heure de jeu pour que l’Etoile parvienne à scorer par l’entremise de l’attaquant algérien Aribi.
Mené à la marque, le WAC n’a pas lâché du lest, optant pour une défense à outrance avec l’intégration de Gadarine, El Amloud et Rhaïli. Une arrière garde renforcée pour contrer les ultimes assauts de l’ESS, alors que le Wydad s’est créé trois réelles occasions de but en fin de match par l’entremise de Haddad, Aouk et Jabrane.
Le match se solde sur le score précité, résultat qui a sanctionné également l’issue du match TP-Mazembe-Raja, disputé au stade Frederic Kibassa Maliba à Lubumbashi. Tout comme le Wydad, le Raja s’était imposé à l’aller par 2 à 0 et devait absolument bien négocier ce cap malgré les désagréments voire les agressions manifestes qui ont émaillé cette rencontre.
Les Rajaouis ont tenu bon tout au long de la première-mi temps, ne cédant le pas qu’à la 50ème minute lorsque, sur une passe en profondeur, Isaac Tshibangu brûlé la politesse à Zrida, dépassé par les évènements, pour ouvrir la marque.
Le Raja a pu éviter le pire et doit une fière chandelle au gardien Anas Zniti qui a intercepté un penalty, permettant à ses partenaires de rester dans la partie, parvenant même à scorer par l’entremise de Hamid Ahdad, but refusé par l’arbitre éthiopen Balak Tessema pour un hors jeu peu évident.
Le WAC et le Raja sont donc qualifiés au dernier carré qui sera une affaire maroco-égyptienne. Le Wydad affrontera Al Ahly, tombeur de Mamelodi Sundowns de d’Afrique du Sud (2-0, 1-1), tandis que le Raja jouera le Zamalek qui a sorti l’Espérance de Tunis (3-1, 0-1).
A noter que les demi-finales auront lieu début mai prochain, moins d’une semaine après la finale du CHAN, compétition prévue le mois prochain au Cameroun. Autrement dit, si le Onze national des joueurs locaux, dont l’ossature sera certainement constituée des joueurs wydadis et rajaouis, parvient à accéder à l’ultime manche de ce championnat d’Afrique, ce sera compliqué pour les deux clubs casablancais face à leurs homologues cairotes qui présenteront des joueurs aussi frais que reposés vu que la sélection égyptienne ne participera pas à ce tournoi continental.

 

Voici les déclarations, recueillies  par la MAP, des entraîneurs et des joueurs à l’issue du quart de finale retour de la Ligue des champions d’Afrique de football disputé samedi soir à Rades (Tunis) entre le Wydad de Casablanca et l’Etoile sportive du Sahel.

Juan Carlos Garrido
Entraîneur du WAC

« Je tiens à féliciter les joueurs et les supporters pour cette qualification acquise au bout d’un match très difficile. Nous avons affronté un grand club doté d’une grande expérience africaine et de joueurs expérimentés et de qualité qui développent un bon football.
Pour préparer ce match, nous avons gardé en tête toutes ses données. Aujourd’hui, nous avons fait un match plutôt défensif, ce qui est normal après l’avantage relativement confortable acquis à Casablanca.
Nous nous sommes tout de même procuré trois occasions franches de but, mais pas autant que l’Etoile qui nous a mis en difficulté à maintes reprises ».

Moussa Ndaw
Entraîneur-adjoint du WAC

« C’était un match très difficile et compliqué. Un match de Ligue des champions de très haut niveau au cours duquel nous avons beaucoup souffert. L’adversaire a certes monopolisé le ballon pendant toute la première mi-temps, mais nous avons eu de belles occasions en seconde période pour tuer le match.
Les joueurs ont montré beaucoup de courage et beaucoup d’abnégation pour tenir tête à cette équipe de l’Etoile qui avait un handicap de deux buts au départ.
Au final, nous sommes contents d’avoir su bien négocier ce match et aller en demi-finale ».

Ahmed Reda Tagnaouti
Gardien du WAC

« Je voudrais remercier mes coéquipiers pour leur rendement ainsi que les supporters qui ont fait le déplacement pour nous soutenir et à qui je dédie cette qualification.
Le match était difficile mais on s’attendait à ce qu’il soit ainsi surtout à ce stade de la compétition. Le plus important c’est la qualification ».

Adil Rhaili
Joueur du WAC

« Le match était difficile comme prévu contre une grande équipe de l’Etoile. On s’attendait à ce que la mission soit compliquée vu la qualité de l’adversaire et les conditions dans lesquelles nous allions disputer le match, devant près de 50 mille supporters.
Grâce à Dieu, nous avons défendu jusqu’au bout. On aurait pu tuer le match si on avait réussi à concrétiser l’une des trois occasions qu’on s’est procurées ».

Kaïs Zouaghi
Entraîneur de l’ES Sahel

« Nous avons fait un grand match avec l’ambition de revenir au score après la défaite au match aller qui finalement nous aura été fatale. Aujourd’hui, nous avons créé un volume de jeu plus qu’on ne l’espérait au départ. Mais la pression qui pesait sur le dos des joueurs nous a empêchés de concrétiser les innombrables occasions qu’on s’était procurées.
Et même si l’équipe adverse a joué la défense en bloc, nous sommes parvenus à  percer. Les changements opérés étaient également tous à vocation offensive. Malheureusement, notre parcours dans la compétition s’arrête là. Maintenant, d’autres échéances nous attendent sur le plan local et on doit continuer à travailler. Je tiens à remercier notre public pour son soutien ».

» Source de l'article: liberation

Autres articles