Revue de presse des principaux journaux Marocains

Sport

La CAN 2021 encore une fois reportée ?

22.04.2020 - 17:36
Lors des dernières 48h, on aura tout entendu et son contraire sur la tenue de la Coupe d’Afrique des nations 2021, prévue au Cameroun du 9 janvier au 6 février. Un coup, elle pourrait être reportée, un coup, elle ne l’est plus. On ne sait plus sur quel pied danser. Celui qui a allumé la mèche ? C’est Victor Montagliani. Le Canadien, président de la CONCACAF (Amérique du Nord, Amérique centrale et Caraïbes) n’a pas directement émis un doute sur la tenue de la prochaine CAN, mais c’est tout comme. Puisqu’il a souligné à l’agence américaine Associated Press « la nécessité de donner aux compétitions interclubs la chance de reprendre et donc au niveau des matchs des équipes nationales, on pourrait laisser tomber les mois de septembre, octobre et novembre ». Si ce scénario venait à être entériné, ce serait un vrai coup dur pour les dirigeants africains qui comptaient sur ces dates pour boucler les éliminatoires dont seulement deux journées sur six ont été jouées, alors que la FIFA a d’ores et déjà annulé la fenêtre internationale de juin après celle de mars.   
Montagliani sait de quoi il parle. Il n’est pas uniquement président de la CONCACAF, il fait également partie du groupe de travail de la FIFA censée gérer les problématiques de calendrier post-crise  COVID-19. Et pour lui, ce report des rencontres internationales jusqu’à 2021 s’impose « pas seulement en raison des problèmes de santé et des divers degrés de préparation dans le monde, mais aussi par rapport à la problématique de voyager à l’étranger » faisant certainement référence aux frontières fermées. Une vision de l’avenir absolument pas envisagée par la Confédération africaine de football (CAF). 
Du côté de l’instance continentale, on se dit même confiant et pas du tout inquiet quand à la tenue de la CAN 2021 au Cameroun. Pour la CAF, les matchs annulés seront faciles à reprogrammer. « Nous pouvons jouer les matches des éliminatoires de la CAN 2021 deux par deux (deux matchs par journée), donc nous avons besoin de deux fenêtres internationales (…). Toutes les options sont sur la table et ce qui est sûr, c’est que la CAN est toujours prévue en janvier-février », aurait indiqué le secrétaire général de la CAF, Abdelmounaim Bah, lors d’une conférence de presse improvisée. 
Mais est-ce vraiment des paroles à prendre pour argent comptant ? Rien n’est moins sûr. De tout temps, la CAN a été considérée comme une variable d’ajustement. Programmée en hiver, puis en été, et encore une fois en hiver pour faire place nette à la prochaine édition de la Coupe du monde des clubs. Et maintenant, il est fort possible qu’elle soit reprogrammée une énième fois. Quand ? Personne ne le sait pour l’instant. Une chose est sûre, les dirigeants de la CAF n’auront d’autre choix que de s’aligner sur les décisions de la FIFA. 
Et Gianni Infantino a été on ne peut plus clair. Dans un échange vidéo avec l’attaquant brésilien Ronaldo, le président de la FIFA a exprimé sa volonté de ne pas jouer avec le feu et de ne prendre aucun risque en réaffirmant que la santé publique passera avant la reprise du football :« Quand le football va-t-il reprendre ? C’est une bonne question. La réponse principale est que la santé publique passe avant. D’abord la santé ! Tant qu’il y a un risque on ne joue pas ». Et de rappeler qu’une reprise serait utopique à court terme .« ll faut attendre pour voir l’évolution. La situation actuelle est trop grave. Je vois des gens qui se battent pour savoir quand on va rejouer. On rejouera quand les autorités nous diront qu’on peut le faire. Il sera ensuite temps de jouer et de finir les compétitions. Mais on ne peut pas mettre des vies en danger, ce n’est pas possible », conclut-il.
Vous l’aurez certainement compris, le discours du président de la FIFA ne laisse aucune place à l’approximation. A tel point que si la CAN 2021 venait à être encore une fois reportée, ce ne sera pas vraiment une surprise.  
» Source de l'article: liberation

Autres articles