Revue de presse des principaux journaux Marocains

Sport

Walid Regragui lorgne le poste de sélectionneur national

10.06.2020 - 13:13
Tous les canaux de communication sont bons pour Walid Regragui pour faire savoir ses projets d’avenir. L’actuel entraîneur du club qatari d’Al Duheïl a indiqué récemment sur Instagram qu’il compte bien aller davantage de l’avant en espérant un jour être sélectionneur de l’équipe nationale première du Maroc.
Ambition des plus légitimes pour ce jeune cadre décidé à ne pas brûler les étapes et à gagner en expérience en étant aux commandes techniques de l’une des grandes équipes du football qatari qui aspire à s’imposer sur la scène asiatique.
Dans ses propos, Walid Regragui a fait part de son souhait de devenir sélectionneur national, mais «c’est un objectif qui n’urge pas», précisant par là même que « pour le moment, je suis comblé de travailler au sein d’un staff de club».
Pour Regragui , «ce ne sont pas les compétences qui manquent au Maroc », justifiant son opinion par des noms de cadres de la trempe de Jamal Sellami, Hicham Dmii, Houcine Ammouta ou encore Tarik Sektioui qui ont réussi jusqu’ici dans leurs carrières respectives. Et d’ajouter qu’ «il faudrait accorder confiance à l’entraîneur national, à l’instar de ce qui se passe en France, en Italie ou en Espagne».Mais cela ne veut pas dire queWalid Regragui est contre la présence de sélectionneurs étrangers auxquels il doit du respect pour le travail qu’ils accomplissent.
Depuis 2014 et jusqu’en janvier 2020, Walid Regragui, contrairement aux autres entraîneurs, est resté fidèle à un seul club, le FUS, formation où il a affûté ses armes et s’est forgé un nom avec à la clé deux titres, Coupe du Trône en 2014 et championnat du Maroc en 2015.
En rejoignant l’équipe d’Al Duheïl où évolue l’ex-capitaine du Onze national, Mehdi Benatia, Walid Regragui fait partie désormais du cercle réduit des entraîneurs marocains ayant coaché les équipes premières des championnats du Golfe. L’on peut citer dans ce cas de figure Houcine Ammouta, Hassan Hormatallah et le regretté Mustapha Madih.
Bref, après avoir été l’un des joueurs cadres de la sélection marocaine,  avec 45 capes de 2001 à 2009, Walid Regragui souhaite de tout cœur devenir  le n :1 du staff technique du Onze national, lui qui a déjà été sélectionneur-adjoint de Rachid Taoussi lors de la CAN 2012 disputée en Afrique du Sud.
En tant que joueur, Regragui, qui évoluait au poste de latéral droit, avait porté les couleurs des clubs français de Toulouse FC, AC Ajjacio, Dijon FC et Grenoble Foot, sachant qu’il avait joué en Liga au sein de l’équipe du Racing Santander de 2004 à 2007.
» Source de l'article: liberation

Autres articles