Revue de presse des principaux journaux Marocains

Sport

Loi du jeu-Football : Vers une extension de la possibilité d’autoriser cinq remplacements

19.07.2020 - 14:01

En marge de la décision prise le 8 mai dernier d’offrir aux compétitions devant se terminer en 2020 la possibilité d’autoriser jusqu’à cinq remplacements par équipe, le conseil d’administration de l’International Football Association Board (IFAB) avait décidé d’examiner l’option d’étendre cette mesure à l’année 2021.

Sur la base de cette analyse poussée, comprenant des consultations avec les parties prenantes et une étude sur l’impact de la Covid-19 sur les calendriers des compétitions, le conseil d’administration de l’IFAB a étendu cette possibilité aux compétitions devant se terminer avant le 31 juillet 2021 et aux compétitions internationales prévues en juillet-août 2021.
Cette mesure temporaire visait principalement à atténuer les effets sur le bien-être des joueurs de compétitions disputées sur une période resserrée et dans des conditions climatiques inhabituelles. L’analyse récente a montré que les raisons ayant conduit à la mise en place de cette mesure temporaire s’appliquent tout autant à l’année 2021, où les joueurs devront composer avec plusieurs difficultés. En effet, certaines compétitions ayant repris en 2020 pourraient imposer une période de récupération et de préparation plus courte que d’habitude avant le début de la prochaine saison. Aussi, la FIFA souligne dans son site officiel que dans de nombreuses compétitions, la saison 2020/21 nécessitera l’adoption d’un calendrier resserré, marqué par un coup d’envoi tardif et l’impossibilité de finir au-delà des dates habituelles en raison de la tenue de grandes compétitions internationales.
Par ailleurs, aucun changement rédactionnel n’est apporté à l’amendement temporaire des lois du jeu, qui autorise jusqu’à cinq remplacements par équipe.
«Toutefois, pour éviter d’interrompre excessivement le jeu, chaque équipe disposera seulement de trois opportunités pour procéder à ces remplacements, ceux effectués à la mi-temps n’étant pas comptabilisés à cet effet», tient à préciser la même source.
La décision d’appliquer ou non cet amendement temporaire incombe exclusivement à chaque organisateur de compétition, explique la FIFA précisant que l’évolution de l’impact de la pandémie sur le football sera constamment évaluée afin de s’assurer que des mesures appropriées sont prises à l’avenir eu égard à cet amendement temporaire.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles