Revue de presse des principaux journaux Marocains

Sport

La Botola Pro D1 enregistre plus de 20 matchs ajournés : Les clubs vont-ils en pâtir ?

07.09.2020 - 11:04

Ce que l’avenir réserve à la Botola Pro D1 nul ne peut le deviner. Le mystère continue de s’épaissir avec le report des rencontres qui se poursuit avec un rythme de plus en plus soutenu.

La dernière à n’avoir pas eu lieu est la rencontre devant opposer, dimanche, la Renaissance Zemamra au Mouloudia Oujda pour le compte de la 26ème journée.
Dans un communiqué publié sur le site officiel de la Fédération royale marocaine de football, la Ligue nationale de football professionnel (LNFP) indique que ce report repose sur la décision des autorités compétentes qui n’ont pas autorisé la tenue de cette rencontre suite aux résultats des tests de dépistage au coronavirus auxquels ont été soumises les composantes de la Renaissance de Zemamra et qui ont révélé la contamination de certains de ses joueurs.
ll ne s’agit ni du premier, ni du dernier mais d’un report de plus. En annonçant le report du match entre la RCAZ et le MCO, le nombre total de matchs ajournés atteint 22 ! Un nombre important qui va compliquer la situation de la compétition et l’entourer de plus d’ambiguïté, lorsque l’on sait que l’accumulation de 9 reports avant la reprise post-Covid a nécessité deux semaines !
La Ligue se trouve aujourd’hui dans une situation non enviable.
Après que la Covid-19 s’est infiltrée massivement dans le rang de certains clubs de football nationaux, la LNFP a dû revoir ses plans et prendre de nouvelles décisions à même de permettre et d’offrir un climat sain pour disputer les rencontres restantes. Elle avait en effet proposé lors d’une réunion à distance le 19 août de programmer des rassemblements fermés pour les clubs de la Botola Pro D1 et D2 jusqu’à la fin de la saison afin de prévenir la propagation du coronavirus, protéger la santé des joueurs et des équipes techniques et médicales et éviter tout contact avec des personnes infectées et pour que la compétition se poursuive dans des conditions sûres. Et de préciser que les rassemblements des clubs seront dans des unités hôtelières ou des centres sportifs de leur choix.
Mais il semblerait que ces mesures n’ont pas pu empêcher la propagation du virus au sein des équipes.
Dans une nouvelle tentative d’asseoir un nouvel équilibre, les responsables de la chose footballistique nationale ont décidé d’arrêter la compétition afin de faire jouer les matchs reportés et préserver ainsi le principe de l’égalité des chances et de ne pas compromettre le déroulement du championnat.
Toutefois, aucune annonce concernant la programmation de ces matchs reportés n’a été communiquée. Il faut savoir que certains clubs totalisent 6 reports à l’instar de l’Ittihad de Tanger, 5 pour le Wydad et le Raja Béni Mellal et 4 pour la Renaissance de Berkane et le Raja de Casablanca.
A noter que les demi-finales des compétitions africaines auxquelles quatre formations nationales sont qualifiées, à savoir le Wydad, le Raja en Ligue des Champions et le Hassania d’Agadir et la Renaissance de Berkane en Coupe de la Confédération, sont programmées à partir du 22 septembre.
En l’absence de visibilité, nos représentants sur la scène continentale vont en pâtir.
Aujourd’hui, il est plus que certain que le championnat national ne prendra pas fin à la mi-septembre comme l’avait indiqué la FRMF.
A la lumière des données recueillies, la saison footballistique 2019-2020 pourrait, dans les meilleurs cas, s’achever à la mi-octobre.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles