Revue de presse des principaux journaux Marocains

Sport

Tibu Maroc ouvre de nouvelles perspectives pour les jeunes

27.09.2020 - 22:03

17 objectifs de développement durable et 6 nouveaux programmes innovants sont au programme

A peine l’alliance avec la Lydec pour promouvoir l’innovation sociale par le sport entérinée que TIBU Maroc, organisation spécialisée dans l’éducation et l’insertion des jeunes par le sport, annonce le lancement de nouveaux programmes innovants à fort impact social pour la saison 2020-2021.
Ces annonces ont été faites samedi à Casablanca. Concrètement, il s’agit de :
«École de la 2ème chance orientée métiers du sport», «Yd-Maj for Equal Play» et «Morocco Preschool Olympics» qui s’ajouteront aux différents programmes lancés par TIBU Maroc depuis sa création et viendront élargir son champ d’intervention, ainsi que l’impact auprès des populations cibles, a fait savoir Mohamed Amine Zariat, Ashoka Fellow et président fondateur de TIBU Maroc lors d’une conférence de presse sur le lancement de la saison 2020-2021. Le programme «École de la 2ème chance orientée métiers du sport» sera lancé dans un établissement public situé au centre-ville de la métropole (ancienne médina), qui a été mis à la disposition de TIBU Maroc par l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Casablanca-Settat.

Cette initiative constitue une réelle opportunité pour faire de cette école une fabrique sportive innovante ancrée dans le contexte socio-économique du Maroc, estima l’organisation. Ce projet multidimensionnel abritera plus de 5 programmes à fort impact social conçus et développés spécialement pour les populations vulnérables. Il fait du sport un catalyseur et créateur de valeurs de cohésion sociale et d’indépendance économique pour les jeunes en situation de NEET (ni étudiant, ni employé, ni stagiaire), les femmes et les jeunes en situation de handicap.

Concernant «Yd-Maj for Equal Play», il favorise l’inclusion sociale des jeunes en situation de handicap par le sport. Ce projet vise à soutenir ces jeunes que ce soit au niveau physique mais que psychique et les prépare à l’insertion socioprofessionnelle, car les discriminations que subissent les enfants et les jeunes en situation de handicap les mettent dans une situation d’isolement et de dépendance complète aux membres de leur familles et plus particulièrement leurs mamans.
Le programme Yd-Maj veut rompre l’isolement de ces jeunes en promouvant une éducation inclusive et en changeant la perception sur le handicap.
Quant au programme «Morocco Preschool Olympics», il est inspiré des Jeux Olympiques et s’adresse à toutes les parties prenantes de l’école préscolaire (enfants, instituteurs, familles et membres de l’école préscolaire). Ce programme, qui véhicule les valeurs du sport, de la paix, de l’amitié, du respect et de l’excellence, inspire et encourage l’école préscolaire à inscrire l’activité physique adaptée d’une manière régulière au niveau de son curricula. «Forte de son engagement auprès des jeunes, filles, femmes et jeunes en situation de handicap et jeunes en situation de NEET, notre organisation fait de l’innovation sociale par le sport son outil incontournable pour développer des solutions et contribuer dans la réalisation des 17 Objectifs de développement durable (ODD)», a souligné M. Zariat.

Et de poursuivre : «Face à la crise sanitaire que connaît le monde entier, nous croyons fortement dans la force du sport qui fait appel aux valeurs de coopération, de solidarité et d’engagement auprès des populations les plus fragiles».
En tant que principale organisation dans l’éducation et l’insertion des jeunes par le sport au Maroc avec une large couverture nationale dans plus de 14 villes et 8 régions du Royaume, et en phase avec son ambition de devenir la locomotive du sport pour le développement en Afrique à l’horizon 2030, TIBU Maroc considère les ODD comme une opportunité de positionner le sport comme un outil puissant pour concevoir des solutions innovantes face à la complexité des défis du 21ème siècle.
La vision de cette organisation sera déclinée en reposant sur ses deux axes stratégiques, à savoir «Be active» (l’impulsion du capital humain à travers le sport) qui a pour objectif de développer les compétences motrices, cognitives et socio-affectives des enfants et des jeunes âgés entre 4 et 18 ans à travers des programmes et structures d’éducation et d’empowerment via le sport. Le second axe est «Work First» (l’inclusion socioéconomique des jeunes par le sport) qui vise à accompagner les jeunes âgés entre 18 et 35 ans à une véritable insertion professionnelle dans les industries sportives grâce à une formation qui répond au véritable besoin du marché de l’emploi.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles