Revue de presse des principaux journaux Marocains

Sport

Maroc-Ouganda, un match couperet

26.01.2021 - 10:21

En 2018, la sélection nationale n’a laissé aucune miette.

Pays hôte lors de l’édition 2018, le Maroc s’est transformé en véritable rouleau compresseur pour décrocher le graal sur ses terres :
six matchs disputés, 16 buts inscrits et seulement 2 encaissés. Aucun doute possible, le roi du CHAN Total, il y a trois ans, c’était bien lui. Une performance remarquable et remarquée pour une sélection qui n’avait pris part qu’à deux éditions avant celle à domicile. Et qui n’avait, surtout, pas été plus loin qu’un quart de finale. Trois ans après ce sacre, l’équipe nationale, bien que dominant le classement de son groupe C et n’ayant encaissé jusqu’à maintenant aucun but, n’a pas encore fourni une prestation rassurante.
Après un premier match face au novice le Togo, la victoire sur le plus petit des scores n’a pas altéré la soif du public qui s’attendait à un meilleur rendement. De plus, le Maroc pouvait espérer se qualifier pour les quarts de finale en battant vendredi dernier le Rwanda.

Mais les Lions de l’Atlas vont devoir patienter. Les deux équipes se sont quittées sur un nul (0-0). Le Togo s’est imposé 2-1 face à l’Ouganda et reste en course pour un éventuel quart de finale. Par conséquent, tous les scénarios sont donc possibles.
Ce soir, au stade de la Réunification à Douala, l’entraîneur Houcine Ammouta devra user de toute son expérience pour venir à bout de son nouvel adversaire qu’est l’Ouganda. Dernier du classement avec un point, ce dernier possède encore toutes les chances pour créer la surprise. A noter que les Ougandais ont à cœur de franchir cette fois-ci le premier tour d’une phase de groupes au CHAN. Ils n’ont enregistré qu’une seule victoire en quatre participations.
La méfiance est donc de mise face aux «Cranes» qui ne se présenteront pas en victimes expiatoires. Une chose est sûre : l’Ouganda qui est dans l’impératif de remporter cette rencontre n’optera pas pour un retranchement excessif.

Une donne qui penchera en faveur des Lions de l’Atlas qui n’auront plus qu’à bien saisir les opportunités offensives pour scorer. Pour se qualifier au prochain tour, le Maroc n’a besoin que d’un nul. Cependant, se contenter du peu peut se révéler dangereux et coûter cher. Le mieux est de viser la victoire pour éviter toute mauvaise surprise.
Rappelons que c’est en 2014 que le Maroc s’est qualifié pour la première fois à la phase finale du CHAN, tenue en Afrique du Sud au lieu de la Libye, qui s’est désistée. Menés par le sélectionneur national Hassan Benabicha, les Lions de l’Atlas ont vu leur parcours s’arrêter en quart de finale face au Nigeria, après leur défaite (4-3) au terme des prolongations.
Lors de cette édition, la sélection libyenne a été sacrée championne après avoir battu le Ghana en finale au terme de la séance des tirs au but (4-3).
En 2016 au Rwanda, les hommes de M’hamed Fakher n’ont pas pu dépasser le premier tour de la compétition, se contentant de la troisième place derrière la Côte d’Ivoire et le pays hôte.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles