Revue de presse des principaux journaux Marocains

Sport

OCK-OCS, le match de la dernière chance pour les Khouribguis

08.03.2016 - 18:32
Après la cuisante défaite devant le HUSA par deux buts nets, pour le compte de la dix-neuvième journée du Botola Pro Elite1, et comme un malheur n’arrive jamais seul, l’Olympique Club de Khouribga et toutes ses composantes ont appris une mauvaise nouvelle. Il s’agit du refus de l’OCS de la proposition de l’OCK de jouer le match de la dix-huitième journée, au stade Adrar à Agadir.
L’équipe khouribguie avait auparavant contacté le bureau fédéral, à ce propos. Ce dernier a accepté à condition que l’équipe adverse donne son consentement. Or, l’équipe abdie a refusé aussi le stade municipal de Berrechid et a tenu à jouer au Grand stade de Marrakech où elle reçoit les équipes adverses depuis la fermeture de son stade.
Ainsi, à la demande des joueurs et du staff technique, le bureau dirigeant de l’Olympique a accepté que le match OCK/OCS se joue au Grand stade de Marrakech. Après, l’équipe reviendra à Agadir pour accueillir l‘Etoile du Sahel tunisien, et ceci pour différentes raisons. La pelouse du stade de Marrakech est bonne et correspond au match de la dernière chance devant le requin safiot ; l’équipe évitera le tracas du déplacement trop loin à Casablanca et Berrechid et la prise en compte de la situation critique que traverse l’équipe qui est toujours menacée de relégation.
Par ailleurs, vu la série noire des résultats négatifs obtenus par l’équipe qui n’a plus gagné un seul match, depuis la neuvième journée, ce qui est sans précédent, le bureau dirigeant joue sur la corde sensible des primes afin de booster le rendement des joueurs. Alors, il a mis à la disposition de chaque joueur la somme de 10.000 dirhams en cas de victoire contre les Safiots. Toutefois, les éléments de l’équipe phosphatière ont laissé entendre qu’ils n’accordent pas de grande importance aux primes et qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes, à chaque rencontre, mais le résultat probant fait défaut. Le problème de l’OCK, c’est comment parvenir à déclencher le déclic.
» Source de l'article: liberation

Autres articles