Revue de presse des principaux journaux Marocains

Sport

Hervé Renard amorce la rupture avec l’ère Ezaki

09.03.2016 - 20:24

Elle était attendue depuis le 16 février. Mercredi, le nouveau sélectionneur national a mis fin au suspense en dévoilant sa première liste des joueurs présélectionnés depuis qu’il a été nommé sélectionneur du Maroc. S’il est trop tôt pour en tirer des conclusions définitives, plusieurs enseignements peuvent être tirés : entre injection de sang neuf et continuité.

Seulement 15 parmi les joueurs présents lors de la double confrontation face à la Guinée équatoriale en novembre 2015 ont été présélectionnés par le nouvel entraîneur Hervé Renard, alors que les 19 autres font leur apparition ou leur réapparition sous les couleurs nationales. Parmi les tout nouveaux appelés figurent Issam Chebbak (Le Havre), Achraf Hakimi (Real Madrid), Hamza Mandil (Lille), Walid Karti (WAC), Youssef Aït Benasser (Nancy), Oussama Tannane (Saint-Étienne) et Youssef Naciri (Malaga). Une bonne dizaine de nouveaux joueurs pour annoncer son ouverture sur les jeunes, mais surtout marquer sa rupture avec la méthode de l’ancien sélectionneur Badou Ezaki, qui n’accordait pas d’importance aux jeunes joueurs. Reste maintenant à savoir si cette ouverture va durer. Outre les jeunes espoirs, Renard a également fait appel à plusieurs joueurs qui étaient en disgrâce sous l’ère Badou Ezaki, parmi lesquels Abdelhamid El Kaoutari (Reims), Younès Belhanda (Schalke 04), Mehdi Carcela (Benfica), Mbarek Boussoufa (La Gantoise), Romain Saïss (Angers) ou encore Marouane Da Costa (Olympiakos). En rappelant les mal-aimés de l’ère Ezaki, Renard se démarque une deuxième fois de son prédécesseur, qui avait éloigné plusieurs éléments en mesure d’apporter un plus pour la simple raison qu’il ne s’entendait pas avec eux.

Implicitement, Renard envoie un message à Ezaki en lui signifiant que quand on est entraîneur de l’équipe nationale, on doit laisser son amour propre de côté et privilégier l’intérêt de l’équipe. C’est ce qu’Ezaki n’a pas su faire, puisqu’il s’est passé des services de plusieurs joueurs capables d’apporter un plus. Toutefois, Renard a confirmé aussi plusieurs cadres qui ont fait leurs preuves en sélection, comme l’incontournable Mehdi Benatia ou encore les milieux défensifs Mounir Obbadi et Karim El Ahmadi. Dans l’animation offensive, Omar El Kaddouri, Abdelaziz Barrada, Nordin Amrabat et Youssef El Arabi reviennent logiquement.

À dire vrai, la première liste des présélectionnés a des airs de large revue d’effectif. Toutefois, elle envoie un signal fort : la porte de la sélection est ouverte à tous ceux qui sont en mesure d’apporter un plus à la sélection nationale. Dans ce contexte, des joueurs issus du championnat, comme Mourad Batna ou Abdelghani Mouaoui, et qui ont été les seules satisfactions de l’équipe nationale des joueurs locaux, ont été convoqués. Cette liste sera réduite dans les prochaines semaines, pour arriver à terme à un contingent de 23 à 24 joueurs, qui seront retenus pour la double confrontation de la fin de ce mois de mars. Le Maroc affrontera le Cap-Vert (le 26 mars à Praia et le 29 mars à Marrakech), pour le compte de la troisième journée du groupe F, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations, Gabon 2017.

» Source de l'article: lematin

Autres articles