Revue de presse des principaux journaux Marocains

Sport

Les coureurs Marocains sont au rendez-vous !

17.04.2014 - 15:57

S’ils ne sont que dix coureurs Marocains, sur 1049 participants à s’élancer dans le désert de Merzouga pour la 29ème édition du Marathon des Sables, il faudra quand même compter sur eux. En effet, les trois premiers de cette étape de 34 kilomètres sont Marocains ! Rachid El Morabity, de Zagora, vainqueur de l’édition 2011, s’impose avec une petite minute d’avance sur le grand champion Mohamad Ahansal. La troisième place revient à un autre champion : Abdelkader El Mouaziz, nouveau venu sur cette course, mais habitué des podiums en marathon traditionnels sur route.
Cette première mise en jambes faisait figure de plat de résistance. Majoritairement sablonneuse, cette étape comportait, dès le 3ème kilomètre, la traversée de l’Erg Chebbi, ce site touristique bien connu par ses dunes de sable les plus hautes du Maroc. Quatorze kilomètres d’enfer pour les néophytes, qui eurent déjà beaucoup de mal face à ce premier obstacle de taille. Par la suite, les plateaux caillouteux, surchauffés par le soleil, n’ont pas vraiment aidé à la récupération. Ensuite, de nouvelles dunes de sables étaient au menu jusqu’à l’arrivée. La température du jour flirtait allégrement avec les 40°c.
Chez les femmes, c’est la Française Laurence Klein, déjà victorieuse à trois reprises de la course, qui s’impose devant deux américaines Nikki Kimball et Julie Bryan. Notons qu’au classement scratch de l’étape Laurence Klein est 24ème (Hommes et femmes confondus) !!! Une réelle performance.
Cette deuxième étape du Marathon des Sables a également été marquée par des chaleurs extrêmes de plus de 40°c. Ce qui ne fait pas peur à Rachid El Morabity, habitué à ces conditions difficiles. Le coureur de Zagora en a profité pour conforter sa position de leader en remportant brillamment cette étape. Le second n’est autre que Abdelkader Elmouaziz, le champion Marocain de Marathon. Le Jordanien Salameh Al Aqra complète le podium, alors que Mohamad Ahansal arrive quatrième. Un autre Marocain pointe dans le top 10, Ahmed Tahiri, en s’adjugeant la huitième place.
Au classement général de l’épreuve, Rachid El Morabity caracole en tête avec 9’33’’ d’avance sur Abdelkader Elmouaziz et 10’25’’ sur Mohamad Ahansal.
Revenons sur cette étape, très roulante, composée majoritairement de longues plaines caillouteuses et surchauffées. Un terrain qui convenait parfaitement aux coureurs rapides. Vers le milieu et ensuite vers la fin, un peu de sable coupait les jambes des routiers et favorisait un peu les gabarits légers. Rachid El Morabity était le seul coureur qui correspond à ces deux profiles. C’est un coureur très rapides et également très léger, avec 49 kilos à la balance en ce début de MDS.
Mais il ne faut pas se réjouir trop vite, le Marathon des Sables est une course très longue. Demain ce sera une étape encore plus difficile que les deux premières, avec énormément de sable, dans une région réputée très chaude. De quoi attaquer sérieusement le moral des troupes.
Chez les femmes, la Française Laurence Klein confirme elle aussi sa supériorité en s’adjugeant l’étape devant l’américaine Nikki Kimball. La troisième étant la jeune Française Amandine Roux, spécialiste de l’ultra-trail.

Aujourd’hui, les coureurs Marocains nous ont offert un festival de leur puissance et de leur supériorité face aux autres coureurs, en s’adjugeant un triplé sur l’étape et au général. Rachid El Morabity, enfin confiant dans sa gestion de course, s’offre sa troisième victoire d’étape avec brio. Abdelkader Elmouaziz, le champion de Marathon, grimpe sur la deuxième marche du podium, suivit de Mohamad Ahansal. C’est dans le même ordre qu’on les retrouve au classement général. L’étape du jour avait la particularité de proposer quelques vingt kilomètres de sable sur le parcours. Dunes, oueds asséchés et autres réjouissances ont éprouvé les coureurs non habitués à la chaleur.
En effet, avec les 40°c quotidiens depuis le début de la course, les abandons sont particulièrement nombreux cette année (plus de 70 depuis le début de la course). La difficulté du parcours est aussi très relevée. Mis à part nos coureurs Marocains, peu sont ceux qui résistent longtemps à de telles conditions.
Chez les femmes, Laurence Klein à montré des signes de faiblesse aujourd’hui, cédant la place sur la première marche du podium à l’américaine Nikki Kimball. La Française Amandine Roux complète le podium.
Demain, les organismes, déjà mis à rude épreuve, seront encore très sollicités, avec la longue étape de 81,5 kilomètres, à courir en 34 heures maximum, de Ba Hallou à Rich Merzoug.

» Source de l'article: lopinion

Autres articles