Revue de presse des principaux journaux Marocains

Sport

Rabat accueille la quatrième étape de la Premier League K1

06.04.2017 - 09:02

Rabat abrite la 13e édition de l’Open Mohammed VI de karaté du 14 au 16 avril. Plusieurs pays y prendront part, dont le Maroc, détenteur du titre de cet open qui a intégré, en 2016, le prestigieux circuit de la Premier League de la Fédération internationale (WKF).

Lors d’une conférence de presse tenue au siège de la Fédération de karaté mardi dernier, les organisateurs de l’Open Mohammed VI de karaté annoncent l’inscription de quelque 600 athlètes représentant
39 pays. Ce nombre est appelé à augmenter, vu l’importance de cette compétition planétaire qui compte pour le classement mondial et pour la qualification aux JO de Tokyo 2020, où le karaté fera ses grands débuts sous la bannière olympique. L’étape de Rabat est la quatrième du circuit de la Premier League qui en compte cinq seulement (Paris, Rotterdam, Dubaï, Rabat et Halle/Leipzig).

Rabat a été retenue, indique-t-on, aux dépens du Caire et d’Istanbul, et ce grâce à la qualité de l’organisation des 12 éditions précédentes de la Coupe internationale Mohammed VI de karaté et aux conditions de séjour et de déplacement des participants, en plus de la couverture médiatique de l’événement. Justement, cette édition sera retransmise dans le monde entier par la chaine qatarie beIN Sports, durant les trois jours de compétition. Elle sera également retransmise via trois autres canaux, à savoir le streaming direct sur Internet, le site de la WKF et bien évidemment sur les chaines de la SNRT. L’événement connaîtra la présence de hautes personnalités du monde du sport, dont le secrétaire général de la WKF, qui succède ainsi au président Antonio Espinosa, présent lors de la précédente édition.

Les meilleurs karatékas du moment participeront à la compétition, dont le quintuple champion du monde, Rafael Aghayev (Azerbaïdjan). Le Maroc comptera sur ses étalons qui ont fait merveille durant les trois premières étapes de la Premier League 2017. Nous citerons l’équipe de kata et les combattants en kumite conduits par Achraf Ouchen, vice-champion du monde 2016 (+84 kg), après avoir été champion du monde 2015 à Djakarta, et les deux autres vice-champions du monde que sont Khaoula Ouhamad (cadette, -50 kg) et Yassine Sekouri (junior, -63 kg).

Le prize money réservé à cette édition est de 16.000 euros, une enveloppe fixée par la WKF, indique Hassan Fakkak, le directeur technique national, qui semble très optimiste, au point d’annoncer que le podium est garanti pour certains de nos karatékas qui, au vu de leur potentiel, seront des postulants sérieux à la qualification aux prochains JO.

» Source de l'article: lematin

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.