Revue de presse des principaux journaux Marocains

Sport

Le WAC assure l’essentiel face au promu

22.10.2018 - 21:00
En attendant la mise à jour du calendrier, la cinquième journée du championnat Botola Maroc Telecom Pro 1, disputée pour une fois dans son intégralité (deux matches devaient avoir lieu hier), a débouché sur un leader inattendu, le KACM qui, lui, ne compte aucun match en retard.
Les Marrakchis sont en droit de se targuer de leur opération après avoir surclassé, samedi à domicile, le DHJ sur le score étriqué de 2 à 1. Troisième victoire de la saison des hommes de Fouzi Jamal qui sont premiers avec 10 unités au compteur devant des Jdidis (9 pts) sommés de rectifier le tir vendredi prochain en ouverture de la prochaine journée en accueillant l’Olympique de Safi.
Tout comme le KACM, le WAC n’a pas laissé filer l’occasion en se produisant à la maison pour s’imposer après avoir cédé le pas au cours de sa première sortie devant l’équipe mesfiouie.
Poussés par leur public, les Rouges ont eu fort à faire face à l’équipe du Mouloudia d’Oujda qui s’est bien défendue avant de fléchir au second half, suite aux réalisations de Salaheddine Saïdi et Ayman El Hassouni.
Après cette victoire, le coach français du WAC, René Girard, s’est dit heureux mais pas satisfait de la performance de ses protégés, saluant par là même la prestation du Mouloudia qui court encore derrière son premier succès dans la cour des grands.
Le Wydad troque le fauteuil de lanterne rouge et rejoint au classement le Mouloudia (3 pts), sachant que les Casablancais comptent trois matches en retard auxquels s’ajoutera la rencontre de la 6ème journée face au MAT en raison de la confrontation en fin de semaine face aux Tunisiens de l’Etoile du Sahel.
Il en sera de même pour le Raja qui aura à jouer les Egyptiens d’Al Ismaïli, alors qu’en championnat, les Verts ont forcé en déplacement le nul, un partout, face à l’Olympique de Khouribga.
C’est sur ce même score que s’est achevé le match IRT-CRA, résultat bien loin d’arranger les affaires du champion sortant qui n’arrive toujours pas à gagner un match et l’arrivée du coach tunisien Ajlani à la place de Mrabet n’a pas donné lieu au déclic tant souhaité.
Bien entendu, le nul blanc a été à l’ordre du jour, sanctionnant les débats des rencontres ayant opposé le CAYB à l’AS FAR et la RSB au HUSA.
Comme précité, deux rencontres comptant pour cette manche devaient se jouer hier entre l’OCS et le MAT ainsi que le FUS et le RCOZ.
» Source de l'article: liberation

Autres articles